7 techniques pour améliorer la qualité de votre écoute

travail taxi, voyage facile
Conducteur heureux Africain, taxi, islam, musulman © Confidence Nzewi | Dreamstime.com

Quand on mène une discussion, il devient parfois assez facile de radoter ; le défi consiste souvent à savoir comment devenir un auditeur efficace. Découvrez les obstacles qui vous empêchent d’écouter efficacement et comment les surmonter.

On nous apprend à parler depuis l’enfance et à travers toute notre éducation. Vers l’âge adulte, souvent, on commence à réaliser qu’il est important de posséder la qualité d’un bon orateur. L’écoute, cependant, n’est pas quelque chose que nous apprenons en tant que telle à l’école, puisqu’il n’y a pas d’enseignement formel à ce sujet. Cela explique pourquoi la plupart d’entre nous ne sont pas particulièrement doués pour cela, et pourquoi les gens s’ennuient en écoutant un ami, en assistant à une conférence ou même à une khutba.

Pourquoi la qualité de l’écoute est-elle négligée dans notre société ? Peut-être que si nous étions conscients de son importance et de la productivité qui l’accompagne, notre attitude à son égard changerait.

En écoutant, on apprend à mieux connaître les gens qu’on écoute ; on découvre leur visions et perspectives de vie, ainsi que la manière dont ils réagissent en fonction des situations.

La sagesse est la récompense que vous obtenez pour une vie d’écoute quand vous auriez préféré parler. Doug Larson.

Avantages d’une écoute active

Apprendre la subjectivité : cela vous permettra de donner une valeur particulière à votre propre opinion et à vos conseils. Vous remarquerez certainement que les gens auront tendance à se soucier davantage de vous en tant que personnes et ne tiendront pas votre opinion pour acquise. C’est parce que vous les écoutez attentivement, et ils vous rendront cette faveur.

Acquérir de la sagesse : un autre avantage de l’écoute est que vous deviendrez quelqu’un qui parle avec sagesse et raison, ce qui nous renvoie à ce que le prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu’il dise du bien ou qu’il se taise. »

Les étapes pour une écoute productive

Fixer deux objectifs d’écoute au cours une conversation : obtenir des informations et comprendre quelque chose sur l’interlocuteur. Assurez-vous d’ailleurs que votre écoute est voulue par cœur et esprit.

Concentrez-vous bien en écoutant : ne vous laissez pas distraire, séparez vos sentiments et vos pensées, surtout si vous êtes en relation avec la personne (ami proche ou parent).

N’interrompez pas. L’écoute est un engagement et les interruptions le rompent. Parfois, vous pensez que vous avez tout compris, jusqu’à ce que l’orateur dise quelque chose qui change le concept. Si vous ne comprenez pas quelque chose, ou si vous souhaitez avoir plus d’explications, attendez que l’orateur ait fini puis interrogez-le.

Ne vous précipitez pas pour combler le silence si l’orateur s’arrête de parler. Peut-être réfléchit-il à ce qu’il doit dire, à la façon de l’expliquer ou organise-t-il ses pensées. Soyez patient et donnez aux autres le temps dont ils ont besoin pour s’exprimer. Alternativement, vous pouvez les aider en expliquant avec vos mots ce que vous avez compris de leur pensée. 

Évitez les mouvements physiques négatifs tels que jouer avec quelque chose dans vos mains (clés, crayon, etc.), regarder continuellement l’horloge, bouger les yeux. Asseyez-vous calmement et confortablement, et gardez le contact visuel ; c’est avec les yeux que l’on fait attention.

Encouragez visuellement l’orateur : Hochements de tête légers, expressions orales du type “Je vois, je comprends, oh oui, oui”, et souriez – c’est la sunnah ! Le Prophète (PSL) a dit un jour « Sourire à ton frère est une charité », cela peut également aider l’orateur à se sentir à l’aise.

Dans l’ensemble, la communication ne consiste pas seulement à parler et à partager ce que vous ressentez, mais aussi à bien ouvrir la porte aux autres pour qu’ils puissent s’exprimer.