9 astuces pour ceux ayant du mal à bien lire le Saint-Coran

livre entre mains, coran
Recitation du Coran, lecture mains ensemble: Photo by Faseeh Fawaz on Unsplash

Demandez à n’importe quel musulman s’il lit le Coran autant qu’il le souhaite et la réponse sera probablement non. Demandez-leur pourquoi et étonnement, la réponse est souvent que c’est à cause de la peur d’une mauvaise prononciation ou d’un manque de maîtrise. Voici quelques conseils pour surmonter cet obstacle.

1-Récitez le Coran aussi fort que possible sans vous fatiguer ni déranger les autres autour de vous.

Pour citer Strunk et White (respectivement), “Si vous ne savez pas comment prononcer un mot, dites-le fort! Pourquoi combiner l’ignorance à l’inaudibilité?”. Lorsque vous marmonnez, vous cachez vos fautes et personne vous corrigera. Bien articuler et parler fort fera ressortir vos défauts potentiels afin que votre enseignant ou proche puisse les corriger.

2. Une bonne récitation prime sur l’humble contemplation.

Imaginez quelqu’un qui a appris à prier à l’âge adulte. Leur conseilleriez-vous de faire tout ce qui les rendrait plus spirituels même si leurs prières étaient invalides? Une humble contemplation viendra plus tard. En tant qu’étudiant, concentrez-vous sur la prononciation correcte.

3. Une bonne récitation prime sur une belle récitation.

Dans ma pratique, certaines des personnes auxquelles il est le plus difficile d’enseigner le tajwid sont les munshids ou chanteurs spirituels. Peu importe si vous pouvez réciter le couplet dans 70 maqamat ou modes musicaux différents. Récitez-le correctement en premier, même si cela détruit votre rythme.

4. Récitez le Coran aussi magnifiquement que possible.

Ne vous inquiétez pas, vous ne vous montrez pas. Votre professeur grince probablement secrètement. Vous êtes un morceau de viande, un sac de sang, un simple visiteur sur cette terre. Cependant, vous êtes également un instrument de musique jouant la mélodie de la révélation divine. Vous n’êtes pas responsable de la qualité de votre son, mais vous êtes récompensé pour tout ce que vous essayez.

5. Soyez léger lorsque vous récitez.

Être bourré de nourriture et de boisson n’aide pas.

6. Echauffez-vous avant de réciter.

Si possible, récitez les passages que votre enseignant doit écouter pendant au moins une demi-heure avant la leçon, de préférence juste avant la leçon et au même endroit (si possible).

7. Asseyez-vous droit lors de la récitation.

Vous devriez pouvoir utiliser vos poumons à leur pleine capacité. Ceci est considérablement limité lorsque vous êtes affalé.

8. Enregistrez votre propre voix et écoutez-la avec une oreille critique.

9. Écoutez le Coran autant que vous le pouvez.

Selon moi, le meilleur Qari à écouter est Mahmoud Khalil al-Husari. Assurez-vous de l’écouter réciter dans le style murattal, qui est un rythme lent mais naturel. (Le style mujawwad est plus rythmé mais le rythme distrait les débutants de l’exactitude de sa récitation. Le style tahqeeq (alias ta’leem) est artificiellement lent. C’est bon pour les débutants absolus, mais pas pour ceux qui ont l’habitude de réciter le Coran.) Il y a peu de personne de mieux que al-Husari a avoir été enregistré à ce jour.