Abu Bakr al-Siddiq : sa vie et ses vertus

Histoire Contributor
Mosque, turkey
© Guruxox | Dreamstime.com

Abu Bakr al-Siddiq est Abdullah bin Uthman al-Qurayshi al-Taymiy. Appelé Abou Bakr. Il est né à la Mecque en troisième année de l’Année de l’éléphant. Son père est Uthman, — surnommé Abou Quhafa —, qui a prêté allégeance au Prophète en devenant musulman le jour de la conquête (Al Fateh). Sa mère est Salma surnommée Umm al-Khair.

Al Siddiq était un célèbre marchand de Quraysh. Il était un ami du prophète dans son enfance et sa jeunesse, avant et après l’Islam. Il a été le premier musulman parmi les hommes et l’un des premiers à apprendre à propos de la révélation. Il est l’un des premiers à avoir cru au prophète au moment de la révélation et à l’époque d’Isra et de Miraj, le voyage nocturne vers Baytou l-Maqdis. En conséquence, il a mérité le nom de Al Siddiq.

Ses épouses

Al-Siddiq a épousé quatre femmes, elles étaient : Kateela bint Abdul-Ezzi, et il l’a divorcé avant l’Islam, Umm Roman bint Aamer, Asma bint Umais, et Habiba bint Kharga. Ils ont donné naissance à : Abd al-Rahman, Abdullah, et Muhammad, et Asmaa avec les deux-nitaqain, Aisha, la mère des croyants, et Umm Kulthum. Tous ses enfants se sont convertis à l’Islam.

Son Califat

Il a été nommé califat le jour de la mort du Prophète. C’était lors de la onzième année de Hijra. Le califat a duré deux ans et trois mois. C’était une courte période, mais c’était une période importante et grande pour le message du prophète Mohammed.

Les vertus d’Al Siddiq

D’après Abou Hurayra (qu’Allah l’agrée) rapporte : le messager d’Allah (ﷺ) était sur la montagne de Hira, et il y avait avec lui, Abu Bakr, Umar, Uthman, ‘Ali, Talhah and Az-Zubair (qu’Allah les agrée) et la montagne remua (mont Hira). Et le Prophète (ﷺ) dit : ‘Sois calme, il n’y a sur toi qu’un Prophète, un véridique (Siddiq), et un martyr. » (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n° 3696 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Parmi ses vertus, on peut citer son émigration avec le Prophète (PSL) et leur refuge dans la caverne de Hira. Le Messager de Dieu l’a fait son frère. Lorsqu’ils ont émigré à Médine, il a dépensé tout son argent pour la cause de Dieu. Il était également le porteur de l’étendard du Prophète le jour de Tabuk.

Ses travaux

Abu Bakr a libéré de son propre argent sept esclaves, parmi eux : Bilal bin Rabah. De nombreux compagnons ont embrassé l’Islam grâce à lui, notamment : Othman bin Affan, Al-Zubayr bin Al-Awam.

Parmi les batailles les plus célèbres de son règne : la bataille d’Ajnadayn, la bataille de Marj As-Souffar, la bataille de Yarmouk et la bataille de Yamama. Cette dernière a eu lieu à la suite des guerres Apostasie (ridda) — les musulmans qui ont quitté la religion de Dieu après la mort du Messager et ont refusé de payer la zakat —. Pendant son règne, il a ouvert Al-Hirah, certaines villes d’Irak et certaines villes du Levant. Parmi ses travaux immortels figure également sa tentative de compiler le Coran. Où Zaid bin Thabit a ordonné de le compiler. Il s’agissait de la première compilation du Saint Coran. Celle-ci étant achevée à l’époque d’Othman bin Affan. Que Dieu les bénisse tous.

Sa mort

Abou Bakr est né deux ans et un mois après le Prophète et est mort deux ans et un mois après lui. Il est mort à l’âge de soixante-trois ans, l’âge auquel le Prophète est mort. Abu Bakr Al-Siddiq est mort dans la treizième année de migration, Al-Hijra. Il avait recommandé qu’il soit enterré à côté de son compagnon, le prophète (PSL). 

 

écrit par : Jaafar Benyoucef