Acquittement de la zakat : un pilier aux bienfaits inestimables 

Économie 28 Avr 2021 Njindam L. Ibrahim
la Zakat
© Ababil12 | Dreamstime.com

L’acquittement de la zakat est le troisième pilier de l’islam. Véritable manifestation de la foi du croyant, ce pilier comporte des bénéfices incommensurables. In chaa Allah, nous verrons comment ce pilier affecte positivement la société. 

L’acquittement de la zakat : une législation divine d’une parfaite sagesse

La législation d’Allah est parfaite. Elle offre la solution à tous nos problèmes mondains, que les gens s’en rendent compte ou pas. L’islam est la seule religion qui accorde une attention très particulière à la vie des êtres humains. Cela est normal, puisqu’elle vient d’Allah, celui qui comprend et sait tout. Le paiement de la zakat est un acte religieux qui a un profond impact dans la communauté. La détermination des biens, sur lesquels est prélevée la zakat, n’est pareille à nulle autre. Le taux fixé, lui aussi, échappe à toute intelligence humaine. 

Impact social du paiement de la zakat 

Payer la zakat procure des bienfaits sociaux et économiques. Sur le plan social, les biens prélevés en zakat sont d’une utilité directe pour ceux qui en ont besoin. Remarquez que l’on ne paie la zakat que quand on atteint le nissab (seuil de la zakat), qui est de 85 g d’or ou de 595 g d’argent. Allah n’impose ce pilier qu’à ceux qui sont financièrement aptes. Il préserve tous ceux dont la richesse « zakatable » n’atteint pas le nissab. L’acquittement de la zakat est une obligation qui renforce la solidarité entre les nantis et les pauvres, les moins nantis, et d’autres personnes en difficulté. 

Impact économique de l’acquittement de la zakat

En termes monétaires, Allah a prescrit de prélever le quarantième du montant ayant atteint le nissab. Cette mesure permet de sauvegarder la richesse du payeur tout en transférant des ressources matérielles aux ayants droit. 2,5 % sont un taux très faible, qui n’a rien à voir avec les niveaux d’imposition qu’on connait dans le monde. Signalons au passage que la zakat n’est ni une taxe ni un impôt. L’argent reçu en zakat peut être utilisé à plusieurs fins. Les récipiendaires peuvent s’en servir pour investir afin d’améliorer leur niveau de vie. Si Allah facilite, on notera le décollage de certaines activités économiques, la création d’emploi, etc. Le secteur privé du pays peut donc s’ériger en partenaire efficace pour les autorités publiques dans leur politique de développement. 

La paix et la stabilité 

L’une des causes des soulèvements de la population contre le régime en place est la difficulté des conditions de vie. Même si l’islam s’oppose férocement à la rébellion, la religion d’Allah nous aide à prévenir le chaos. La redistribution des provisions d’Allah dans la communauté est source d’apaisement des cœurs. Une communauté qui prend au sérieux l’acquittement de la zakat, très négligé aujourd’hui, peut obtenir la paix venant d’Allah. L’application des préceptes de l’islam est toujours récompensée par Allah quand on est sincère. Les musulmans doivent faire revivre l’acquittement de la zakat, un pilier aux bienfaits dont seul Allah connait l’étendue. ALLAH est infiniment savant. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim