Attaque meurtrière sur unité de soins maternels à Kaboul

Hussein Al-Bahir 27-Mai-2020
Kaboul tirs sur l'unité de soins maternels
Mère inquiétée à ressentir de la douleur ventrale © Motortion | Dreamstime.com

Mardi le 12 mai, des terroristes que les EU ont qualifié comme appartenant au groupe djihadiste État Islamique ont attaqué une unité de Médecins Sans Frontières gérant les soins maternels à Kaboul.

Parmi les victimes – 24 personnes dont les nouveau-nés, 11 mères et infirmières. “ Ils sont entrés dans les chambres de la maternité, en tirant sur les femmes qui étaient dans leurs lits. C’était méthodique. Les murs étaient criblés d’impacts de balles, il y avait du sang sur le sol des chambres”, a affirmé MSF.

Durant cette attaque de quatre heures, dix mères ont réussi à échapper les balles volantes en se cachant dans une pièce sécurisée contre explosions et tirs. 

L’une parmi elles, étant au bout de son accouchement durant l’attaque, a donné naissance à une petit fille dans cette même chambre. L’une des femmes ayant participé à l’accouchement racontait, “ lorsque le bébé est né, nous avons coupé le cordon ombilical avec nos mains. Nous avons enroulé le bébé et la mère dans les foulards que nous avions sur nos têtes”.