Ayant tué le chef d’Al-Qaïda au Mali, les forces Françaises s’avancent dans le Sahel

Monde Hussein Al-Bahir 18-Août-2020
(FILES) This handout file photo provided on May 10, 2007 by IntelCenter shows a video frame broadcast by the Arabic news channel Al-Jazeera on May 8, 2007 and released by al-Qaeda of the purported chief of the Al-Qaeda branch in North Africa, Abdelmalek Droukdel, aka Abu Musab Abdul Wadud, addressing his followers in a video tape on the April 11 attacks in Algiers that killed 30 people and wounded more than 220 others. - Al-Qaeda in the Islamic Maghreb (AQIM) chief Abdelmalek Droukdel was killed on June 5, 2020 in Mali. (Photo by - / IntelCenter / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO/ INTELCENTER " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

“Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali.” Tweet le ministre de l’armée Florence Parly.

Une source interne au conflit a proclamée dans le bureau de l’AFP que le nombre de terroristes neutralisés, soit tués ou capturés est autour de 500.

Les États-Unis ont insisté sur inclure le fait qu’ils ont donné des renseignements à l’égard de la position du leader terroriste, aidant à le capturer.

Envisageant de restaurer la paix civile dans la région, la force française antidjihadiste Barkhane avance de plus en plus dans la région du Sahel, revigorés par leur victoire majeure sur les terroristes, ayant tués plus de 4,000 personnes en Afrique Sahélienne au cours de 2019.