Cancel Culture : le pouvoir d’annuler une personne 

Technologie 30 Jan 2021 Contributor
concept of Cancel culture on social media
© Varina And Jay Patel | Dreamstime.com

Qu’est-ce que la Cancel Culture ? 

C’est une pratique qui consiste à dénoncer voire discriminer des personnes publiques ou des marques, lorsque celles-là ont fait ou ont eu un comportement offensif. L’idée, c’est de boycotter la personne et de ne plus lui apporter du soutien. C’est aussi faire en sorte que la personne perde son travail ainsi que toute crédibilité qu’elle a obtenus jusqu’à maintenant. Cette pratique est majoritairement utilisée sur les réseaux sociaux. Elle devient très problématique puisqu’elle n’accorde pas de deuxième chance aux individus. De plus, elle peut sembler être un obstacle à la liberté d’expression. Peut-on réellement justifier cette pratique ou la décréditer ? 

Dénoncer le mal grâce à la Cancel Culture 

Aujourd’hui, les réseaux sociaux ont le pouvoir de mobiliser des millions de personnes et de dénoncer les pratiques racistes et discriminantes. Ce qui est plutôt une bonne chose, puisque cela permet d’avoir du poids grâce à l’opinion publique. Ainsi, de faire changer les choses et d’impacter les décisions au niveau politique. Par exemple, la Cancel Culture peut intervenir lorsqu’une personne ou une marque puissante coupable des crimes échappe à la justice grâce à sa notoriété. Les réseaux sociaux ont ce pouvoir d’agir et de ramener de la justice, parfois mise de côté. Ainsi, lorsqu’on dénonce des pratiques racistes et offensives, la Cancel Culture a sa raison d’être. 

Fouiller le passé pour le dénoncer

Pourtant, cette pratique est aussi utilisée lorsqu’on découvre qu’une personne dans le passé a commis tel ou tel acte discriminant. Elle est aussi parfois utilisée sans raison. Il devient facile, à l’ère des réseaux sociaux, de sortir une phrase hors du contexte. C’est en jugeant cette personne sur la base d’un mot mal exprimé, que cette tendance se relève toxique. Elle discrédite complètement ces personnes ou ces marques en leur reprenant toute chance de s’expliquer ou même de s’excuser. C’est comme si l’humain n’avait pas le droit à l’erreur et qu’il ne pouvait pas changer d’avis au fil du temps. La Cancel Culture devient alors problématique puisqu’elle va fouiller dans le passé des gens et exposer leurs erreurs. Comme si l’être humain était parfait de base et que personne n’y avait droit à la seconde chance. Il y a cette absence de pardon dans la Cancel Culture qui pose problème puisqu’elle attaque très vite et n’oublie pas facilement. 

S’unir pour une cause qui vaut la peine

Enfin, les réseaux sociaux ont certainement changé notre manière de communiquer. Ils ont aussi donné à certains plus de courage pour exprimer leurs opinions, chose qu’ils n’auront peut-être pas fait dans la vraie vie. Ceci dit, il est important de dénoncer les comportements et les propos racistes et offensifs envers des communautés marginalisées. De même, il est important de dénoncer les agressions et les crimes contre l’humanité lorsqu’ils restent impunis. Par conséquent, il est nécessaire d’agir pour des causes importantes. Sans pour autant, créer des divisions entre les gens et apporter plus de conflits. 

 

Ecrit par : Madina ANGUTAYEVA