Comment barrer la voie à la maladie du sommeil ?

Santé Contributor
sommeil
Pexels - Александар Цветановић

La maladie du sommeil encore appelée trypanosomiase est l’une des maladies qui sévissent en zone tropicale. À ce jour, le nombre de victimes est assez important. C’est dans cette optique qu’il est nécessaire de s’informer suffisamment pour lutter efficacement contre cette maladie. Voici alors l’essentiel à savoir sur la trypanosomiase.

Symptômes et évolution de la maladie

Plusieurs traits caractérisent un malade qui souffre de la maladie du sommeil. On peut le reconnaitre à travers les chancres d’inoculation et des réactions ganglionnaires au niveau de la peau. Il souffre également d’une fièvre rebelle avec un gonflement du foie et de la rate. Il n’est pas non plus à l’abri des troubles moteurs. Ses membres supérieurs tremblent et il fait aussi l’objet des manifestations épileptiques. Il souffre également des troubles de sommeil d’où le nom donné à cette maladie. Le patient connait des insomnies nocturnes et un sommeil diurne. Il présente des troubles nerveux et mentaux, des troubles de la fonction génitale, des troubles cardiovasculaires et un amaigrissement sérieux. Si rien n’est fait, le sujet plonge dans un état comateux et finit par mourir.

Germe pathogène, vecteur et transmission

La trypanosomiase est causée par un protozoaire qu’on appelle le trypanosome. Il existe sous deux formes : le trypanosome de Gambie qu’on retrouve en Afrique occidentale et le trypanosome de Rhodésie qu’on retrouve en Afrique orientale. Le vecteur de cette maladie est un insecte qu’on appelle la mouche tsétsé ou glossine. C’est une mouche hématophage dont l’activité est diurne. Elle transmet la maladie à l’homme par sa piqure. 

Que faut-il faire pour prévenir la maladie du sommeil ?

‐ Pour éviter les piqures de glossine, il faut porter des vêtements longs pour limiter ses zones d’accès.

‐ Il faut utiliser des insecticides pour éradiquer les mouches tsétsés. Il faut surtout cibler leur habitat pour un résultat plus performant.

‐ Il faut stériliser les glossines mal. Cette action vise à les rendre peu valides afin que leurs femelles pondent des œufs non viables. D’où une réduction massive de leur population.

‐ Il faut organiser des campagnes de dépistages pour identifier les malades afin de les isoler et les soigner.

‐ Il ne faut surtout pas entrer dans les villages ou les zones où sévit la maladie du sommeil. 

Lutte curative

Une fois que les mesures préventives sont franchies, il faut rapidement transporter les malades dans un centre de santé agréé. Ils seront sous traitement médical. Le traitement consiste en partie à injecter aux patients des molécules comme la lomidine, la pentamidine, l’arsobal, etc. 

Au regard des symptômes de la maladie du sommeil, il faut remarquer que c’est une maladie assez grave qui conduit directement à la mort du patient. Heureusement, il existe des moyens préventifs qu’il faut respecter à la lettre. Le traitement de cette maladie est beaucoup plus connu par les méthodes de la médecine dite moderne. Il est important de rechercher les solutions dans la médecine traditionnelle, qui a peut-être déjà de multiples solutions à ce problème qu’il faudrait absolument vulgariser. ALLAH est infiniment plus savant. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.