Comment calculer les probabilités en génétique ?

Éducation Njindam L. Ibrahim
probabilité
Pexels - fotografierende

La génétique est la branche de la biologie qui étudie l’hérédité. L’hérédité quant à elle est la transmission des caractères héréditaires des parents à leurs descendants. Certains caractères héréditaires correspondent à des maladies qu’on peut éviter. C’est la raison d’être des prévisions, d’où les probabilités en génétique. Leurs calculs posent souvent beaucoup de problèmes aux élèves. Voici le chemin à suivre pour bien les assimiler.

Définition des probabilités en génétique

Les probabilités en génétique ne sont pas différentes de ce que vous voyez en mathématiques. La probabilité qu’un évènement se produise est le ratio entre le nombre d’occurrences de cet évènement et le nombre total de toutes possibilités (tous les évènements possibles) qui peuvent se produire. Par exemple, la possibilité de tirer un cœur dans un jeu de cartes est de 13/52 soit 1/4. Ceci signifie qu’on espère en moyenne tirer un cœur une fois après quatre essais. 

Probabilités impliquant d’autres probabilités

Lorsque les élèves sont confrontés aux probabilités en génétique, ils manquent souvent de logique. Les calculs de certaines probabilités en génétique nécessitent le calcul d’autres probabilités. En effet, certains évènements ne peuvent se produire que si d’autres évènements ont eu lieu. Prenons un exemple dans le cas du groupe sanguin. Quelle est la probabilité d’un individu d’être du groupe sanguin AB ? Pour ce faire, il faut que deux évènements soient obligatoires. L’individu qui va naitre doit recevoir d’un de ses parents l’allèle A, et doit recevoir de l’autre parent l’allèle B. Pour calculer la probabilité qu’un couple fasse un enfant de groupe sanguin AB, il faut d’abord calculer les probabilités de ces deux évènements : celle qu’il reçoive de l’un de ces parents l’allèle A et celle qui reçoive de l’autre l’allèle B.

La règle des produits

Une fois que les probabilités liées à celle qu’il faut calculer sont identifiées, il faut trouver les bonnes opérations à poser. Ceci est l’un des plus gros problèmes auxquels les élèves font face quand il faut évaluer les probabilités en génétique. Il existe deux règles. La première est la règle des produits. Elle stipule que la probabilité de deux évènements indépendants qui ont lieu simultanément est le produit de la probabilité de chaque évènement. Par exemple, si nous considérons le dernier exemple, la probabilité d’être du groupe sanguin AB est égale à la probabilité que l’individu en question reçoive l’allèle A d’un de ces parents, multiplié par la probabilité. 

La règle des sommes

La deuxième règle dans le calcul des probabilités en génétique est la règle des sommes qui stipule que : la probabilité de deux évènements qui sont des alternatives l’un de l’autre est la somme de la probabilité de chaque évènement. Exemple : quelle est la probabilité d’être du groupe sanguin A ? Pour être du groupe sanguin A, il faut être soit de génotype AA ou de génotype AO. La probabilité recherchée est alors égale à la somme de la probabilité d’être de génotype AA et celle d’être de génotype AO. ALLAH sait mieux. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.