Effectuer l’interprétation des données en biologie

Éducation Njindam L. Ibrahim
dreamstime_l_135246162
© Nborzova | Dreamstime.com

La pratique de biologie nous confronte à des exercices importants et incontournables. L’interprétation des données en fait partie. Beaucoup d’élèves ou des biologistes en herbes éprouvent beaucoup de difficultés face à cette pratique. Pourtant, l’interprétation des données en biologie de façon correcte démontre le niveau d’excellence dans la compréhension de la discipline. Il est donc important que les apprenants (élèves et étudiants) maitrisent ces exercices. Nous vous proposons quelques points clés indispensables à cet exercice.

L’analyse des données en biologie  

L’interprétation des données nécessite au préalable une bonne analyse des données. Il faut savoir que même si dans un sujet, l’examinateur demande de faire une interprétation des données ou des résultats, sans demander l’analyse, il faut d’abord s’assurer que vous ayez bien analysé les résultats en question. En effet, l’analyse facilite l’interprétation des données. Elle leur confère une meilleure visibilité, du fait de leurs bonnes organisations. Ainsi, la tendance générale des résultats est dévoilée. Celui qui doit interpréter sait alors exactement ce qu’il doit expliquer. Il ne faut pas oublier que l’interprétation signifie l’explication ou la justification des données ou des résultats. Comment espérer mieux s’y prendre lorsque ce qu’on doit expliquer ou justifier n’est ni claire, ni organisé ?

Savoir où chercher les explications ou les justifications

Les explications des données exposent le pourquoi et le comment de leurs existences. Il faut donc savoir où chercher les causes qui ont produit ces données. Ceci nécessite une bonne maitrise du cours. Plus précisément, il faut avoir compris ses leçons, leurs différents objectifs et surtout leurs ordres et leur organisation. Par exemple, le module de la reproduction sexuée chez les mammifères peut comporter les différentes leçons dans l’ordre suivant : l’appareil génital (mâle et femelle) d’un mammifère, la méiose, la gamétogenèse, la fécondation, etc. Lorsqu’un étudiant maitrise cet ordre, ou saura pertinemment dans quelle partie du module chercher les causes ou les réponses à l’explication des résultats qui concernent les données de ce module. L’interprétation des données nécessite alors une bonne maitrise de ses cours.

Connaitre les différentes techniques de démonstration

L’interprétation des données correspond à une démonstration. Il s’agit dans cet exercice de proposer une raison ou une cause sur l’origine des données et de la soutenir par une démonstration. Il existe plusieurs techniques de démonstration. Nous ne mentionnerons que quelques-unes. L’étudiant peut procéder par la démonstration par l’absurde ou a contrario. On l’utilise généralement quand deux possibilités sont possibles. En démontrant qu’une possibilité est impossible, on valide forcément l’autre. Exemple, si un gène n’est pas gonosomal, il est forcément autosomal. Nous avons aussi la démonstration par implications. Il suffit de vérifier les conséquences de la cause ou de la thèse qu’on soutient. Par exemple, une maladie génétique est due à un allèle porté par le chromosome Y implique que seuls les hommes et les garçons peuvent être malade et qu’un homme malade a forcément tous ses fils malades.

L’interprétation des données est essentielle pour l’avancée de la science. Il faut s’y appliquer avec méthodologie. Allah sait mieux. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.