Comment gérer les échecs scolaires ?

Éducation 20 Avr 2021 Njindam L. Ibrahim
échecs scolaires
Pexels - Max Fischer

Notre vie n’est pas seulement faite de succès, mais aussi d’échecs. On les retrouve dans tous les domaines de la vie, notamment dans le milieu scolaire. En effet, les échecs scolaires sont souvent mal gérés par les élèves, surtout lorsqu’ils se sont donné beaucoup de mal pour réussir. Certains sont souvent sur le point d’abandonner : une situation qu’il faut absolument éviter. C’est pour cela que nous vous proposons quelques astuces pour mieux gérer les échecs scolaires.

Accepter la réalité des échecs scolaires

La première chose à faire est de se rendre à l’évidence une fois que l’échec scolaire est confirmé ou avéré. Ne pas l’accepter plonge les concernés dans des illusions qui leur font davantage souffrir. Ils ne cessent de s’imaginer des scénarios qui n’ont rien à voir avec la réalité : « si ce n’est qu’un rêve ? Il y a surement une erreur… » Tandis qu’accepter le fait qu’on a échoué vous permet d’entreprendre l’avenir sur la base des faits réels. Ceci ne supprime pas la souffrance, mais la réduit considérablement d’une certaine manière.

Les échecs scolaires ne sont pas synonymes de faiblesse

Il ne faut surtout pas percevoir les échecs scolaires comme une preuve de faiblesse ou d’inaptitude à produire de bons résultats de votre part. Il faut plutôt les percevoir comme un manque de perfection. Vos échecs scolaires vous rappellent que vous n’êtes pas parfait comme tous les hommes. Une fois que les élèves qui ont échoué ont compris cela, ils deviennent plus humbles, moins prétentieux. Par conséquent, ils seront plus sérieux et travailleront davantage pour s’éloigner de l’échec.

Les échecs scolaires d’aujourd’hui conduisent souvent aux succès de demain

Celui qui échoue, l’accepte, l’assume, comprend qu’il doit se rapprocher de la perfection, est bien parti pour transformer son échec scolaire en véritable source d’inspiration qui le conduira à de grands succès dans le futur. En effet, il existe des échecs qui font du bien. Ils permettent de se remettre en cause. L’expérience de l’échec doit nous amener à faire un examen de conscience sincère en toute humilité dans le calme et la stabilité émotionnelle. Ce travail est un prélude au succès. Il existe beaucoup d’exemples dans ce monde qui devrait nous édifier sur ce sujet. Le célèbre scientifique Albert Einstein a connu beaucoup d’échecs scolaires. Cependant, il est considéré comme l’un des meilleurs scientifiques dans l’histoire du monde.

Une occasion de se rapprocher de son créateur.

En Islam, l’Unicité d’Allah le Très-Haut est fondamentale. C’est l’acte d’adoration qui conditionne la validité des autres actes. Le messager d’Allah (PBSL) nous recommande de dire :

« Il n’y a ni force ni puissance sauf en Allah. »

Celui qui comprend cette phrase sait que rien ne se passe sans la permission de son Créateur. Cette personne comprend qu’il aura beau fournir des efforts pour éviter les échecs scolaires, mais c’est son Créateur qui détient le dernier mot. Elle le glorifie et le loue davantage. De même, elle recherche plutôt le bien qui réside dans cet échec. ALLAH est infiniment plus savant.

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim