Comment Hazrat Umar s’est converti en Islam

Caliph Umar Ibn Khattab sur sa terrasse, surveillant son peuple
Caliph Umar Ibn Khattab sur sa terrasse, surveillant son peuple https://onlinemagazinepk.wordpress.com/2017/12/07/the-true-life-history-you-need-to-know-about-umars-caliphate/

Quand les ennemis de l’Islam entendait le nom d’Umar, leurs genoux tremblaient. Lorsque Satan voyait Umar marcher dans la rue, il se tournait dans l’autre sens. Même les amis d’Umar trouvaient parfois sa présence intimidante et craignaient, eux aussi, sa colère. Cependant, cet homme de force et de puissance s’adonnait facilement à l’émotion, possédant un cœur doux et compatissant.

Le chemin d’Umar vers la vertu a débuté avec une haine véhémente pour le Prophète Muhammad (PSL) et la religion d’Islam. Mais, comme c’est parfois de coutume, cette haine enflammée s’est par la suite transformée en un amour non pas moins féroce.

Umar était né en 584EC dans une famille ni particulièrement riche ni pauvre, du clan Adi faisant partie de la tribu Quraysh. Son éducation était difficile; son père était un homme dur qui épuisait inébranlablement son fils dans le travail et le battait quand il le jugeait nécessaire. Sous ce stricte contrôle, Umar était alphabétisé, ce qui était une compétence rare en Arabie préislamique. 

Rapidement, Umar ibn-Khattab était devenu un homme important dans son tribu ainsi qu’à La Mecque. Il était influent, têtu, courageux et ne le cachons pas, aisé. Étant une figure importante dans son clan, Umar s’opposait violemment à tout ce qui pourrait dissoudre sa tribu, refusant par conséquent d’accepter l’islam car pour lui, cette nouvelle religion ne ferait sans doute que dissiper les membres de Quraysh. Ainsi, il persécutait violemment tous ceux qui pratiquait ou avaient un lien avec l’Islam. 

Un jour, le prophète Muhammad et ses disciples se sont réunis dans une maison pour prier. Quand Umar a eu connaissance du rassemblement, il s’est précipité vers la maison avec son épée. Un homme l’a vu marcher à la hâte et a demandé: «Où allez-vous avec une épée à la main? » Umar a déclaré: «Je vais tuer Mahomet, Il répand des méfaits parmi notre peuple.» L’homme a dit à Umar: «si vous tuez le Prophète, sa tribu vous tuera. Laissez-le. Ce serait mieux si vous étiez au courant de ce qui se passe dans votre propre famille. » «Quel est le problème avec ma famille?» rugit Umar. L’homme a dit: «Votre sœur et son mari sont devenus musulmans. Et vous n’en savez rien! »

Umar fut furieux. Il se retourna et courut chez sa sœur. S’arrêtant devant la porte, il s’est mis à l’écoute. Il pouvait distinguer quelqu’un prier à haute voix. Sans avertissement il poussa la porte et rentra. La sœur d’Umar cacha immédiatement le papier que le couple lisait. En voyant cela, Umar, débordant de colère, frappa sa sœur. Il frappa également son beau-frère. «Êtes-vous devenus musulmans tous les deux?» Il demanda. Bien qu’ils aient eu peur d’Umar, leur amour pour Allah était plus grand. Ils dirent: «Oui. Nous sommes musulmans. Nous croyons en Allah et à son Prophète. Faites ce que vous voulez.»

Umar vit le sang couler sur le visage de sa sœur, ses mots résonnèrent dans ses oreilles et il se leva. Il exigea que les paroles du Coran qu’il eut entendues en s’approchant de la maison lui soient récitées, et la soeur lue:
«Nous ne vous avons pas envoyé le Coran (O Muhammad) pour vous causer de la détresse, mais seulement pour rappeler à ceux qui ont peur (Dieu). Une révélation de Celui qui a créé la terre et les cieux. Le Très Bienfaisant s’est levé sur le (Puissant) Trône (d’une manière qui convient à Sa Majesté). À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre, tout ce qui est entre eux et tout ce qui est sous la terre. Et si vous (O Muhammad) parlez à haute voix, alors en vérité, Il connaît le secret et ce qui est encore plus caché. Personne n’a le droit d’être adoré sauf Lui! À lui appartiennent les meilleurs noms.»
(Coran 20: 2-8)

En entendant ces versets il dit sans hésitation: «Ces mots sont véritablement beaux. Conduisez-moi à Muhammad. Je veux aussi accepter l’islam. » Umar est donc allé à la rencontre du Prophète et lui a dit: «O Messager d’Allah, je suis venu vous dire que je crois aussi en Allah.»  Muhammad (PSL) l’a embrassé. En ayant regroupé une figure aussi importante qu’Umar, l’un des Caliphs les plus réputés en histoire, l’islam a connu du support substantiel, renforcé par sa vigueur et son amour, pour cette nouvelle cause qui, au final, n’a fait que réunir son peuple.