Comment l’Islam aide à maintenir votre famille ?

livre sacré, famille, mari femme
Couple africain lisent Coran à la maison © dotshock | Dreamstime.com

De toutes religions monothéistes précédentes, aucune n’a accordé l’importance nécessaire à la famille comme l’Islam l’a fait. Ce faisant, l’Islam a légiféré des procédures et des moyens qui maintiennent la sécurité et préservent la stabilité au sein de la famille. Il a également prescrit certaines mesures qui empêchent un effondrement de famille.

Dans un temps où l’immoralité abonde et les tentations sont multiples et accablantes, nous devons retourner aux sources ultime du Coran, la Sunna (tradition prophétique) ainsi que les paroles des justes prédécesseurs qui nous guident le long de notre chemin, maintenant la stabilité de nos familles.

L’Islam a initié plusieurs mesures pour maintenir la stabilité de la famille, ainsi que de l’ensemble de la communauté musulmane. Dans cet article, je ne discuterai que de deux mesures qu’Allah Le Tout-Puissant a légiféré afin d’éviter la désintégration de la structure familiale et maintenir l’unité de la communauté musulmane.

Ces défis ont tendance à être spécifiques à la famille musulmane qui est devenue une cible claire pour les entreprises d’occidentalisation et d’avilissement, menées par des adversaires de l’Islam parmi les juifs et d’autres.

Pour réduire le taux de divorces, l’Islam a caractérisé des étapes de compromis entre partenaires de vie:

La politique de réconciliation entre époux en conflit

La réconciliation est recommandée avant même que la dissension ne s’aggrave et ses conséquences néfastes ne se manifestent. Les arbitres sont choisis parmi les familles des époux car ils sont plus capables de réconcilier et d’en connaître les détails.

Ces arbitres devraient vraiment rechercher la réconciliation et le maintien de la vie conjugale, et en tant que tel, Allah leur aidera à y parvenir. Allah l’Élevé dit (ce qui signifie) : {Et au cas où vous craignez un désaccord entre deux, envoyez un médiateur de ses individus qui est une autorité sur eux. Au cas où ils aspirent tous les deux à un compromis, Allah l’amènera presque entre eux. En effet, Allah connaît et connaît toujours [de toutes choses]}. [Coran 4:35]

L’Islam a ordonné aux époux de faire le tout possible pour se réconcilier, en cas de différend entre eux. Allah l’Exalté Dit (ce qui signifie): {Et si une femme craint de son mari le mépris ou l’évasion, il n’y a pas de péché s’ils concluent de faire un accord entre eux – et ce règlement est meilleur.} [Coran 4: 128]

L’Islam met en garde contre les caprices et désirs, ainsi que contre l’abandon des émotions, qui submergent et métamorphosent si fréquemment. Un mari peut ressentir de l’aversion envers sa femme, mais s’il est patient, ce sentiment changera avec la bonne approche. Par conséquent, il n’est pas acceptable qu’un mari divorce de sa femme à cause de ses sentiments temporaires d’aversion. Cela ne veut pas dire qu’un mari ne peut avoir de raisons pour le divorce, néanmoins, Allah nous averti pas pour rien de ne pas prendre des décisions trop hâtives. 

Il a été rapporté qu’un homme a consulté Umar ibn Al-Khattab au sujet du divorce de sa femme et Umar lui a dit: «Ne le fais pas. – Je ne l’aime pas, argumenta l’homme. Umar a dit: Les familles, pour ainsi dire établies, chérissent-elles ce don? Où sont donc-elles incapables de soins mutuels et du maintien des droits et devoirs? » [Fi Thilaal Al-Quran: Sayyid Qutab]

La question d’Umar indique comment l’Islam tient à maintenir le contrat de mariage solennel, comme Allah le Tout-Puissant le décrit dans le Coran disant (ce que signifie): {Et ils vous ont engagé dans une alliance solennelle.} [Coran 4:21]

Même s’il manque l’amour dans la vie conjugale, il y an encore place pour la coopération. La solidarité et la peur d’être blâmé sont des facteurs qui poussent, de sa part, la femme vers le divorce, affligeant elle-même, ses enfants et le mari dans de nombreux cas.