Comment lutter contre la typhoïde ?

Éducation Njindam L. Ibrahim
maladie
Pexels - Polina Tankilevitch

Une maladie du péril fécal est celle dont la transmission est liée à l’élimination des déchets. Ces maladies sévissent beaucoup plus dans les pays de la zone tropicale. L’une de ces maladies qui font terriblement souffrir les populations est la typhoïde. Vu les dégâts qu’elle cause, lutter contre la typhoïde est une affaire de vie ou de mort qu’il faut prendre au sérieux. Voici quelques informations essentielles pour mener à bien ce combat.

Symptômes et évolution de la maladie

Lutter contre la typhoïde commence par un excellent diagnostic. Pour bien diagnostiquer la typhoïde, il faut reconnaitre ses manifestations. Le sujet qui souffre de la typhoïde présente une fièvre persistante qui peut rapidement atteindre une température de 40 °C. Ces symptômes constituent ce qu’on appelle la phase d’invasion qui peut être accompagnée des maux de tête des vertiges et des troubles digestifs. Ensuite vient la phase d’état qui peut durer deux à trois semaines. Le malade est prostré et a le regard vague ou distrait. C’est à ce stade que la typhoïde se reconnait aisément. Lorsqu’on pratique des examens afin de mieux diagnostiquer, on note une hypertrophie du foie et de la rate. 

En absence de traitement, la typhoïde se complique. Des perforations intestinales surviennent et provoquent des hémorragies. Des complications cardiovasculaires et nerveuses peuvent également survenir. Si rien n’est fait, le malade finit par mourir.

Agent pathogène et transmission

Lutter contre la typhoïde est impossible sans la connaissance de l’agent ou du germe pathogène responsable de cette maladie. Il s’agit du bacille d’Eberth. Il est en forme de bâtonnet et comporte beaucoup de cils qui lui facilitent le transport dans les liquides. Une fois qu’il pénètre dans l’organisme, sa phase d’incubation dure 12 à 14 jours. Il se transmet soit par contact direct avec le malade, ou par consommation d’une eau ou des aliments souillés. En effet, le plus grand vecteur de ce microbe est l’eau. Il est généralement ingéré avec des aliments souillés. Il traverse le tube digestif pour se retrouver dans la circulation sanguine. Si rien n’est fait, il exploite alors cette circulation pour se propager dans tout l’organisme : on parle alors de septicémie.

Prévention et traitement pour lutter contre la typhoïde

Lutter contre la typhoïde de manière efficace revient à opter pour la méthode préventive. En effet, en se protégeant le risque de contamination est réduit et le nombre de malades également. C’est pourtant si simple de prévenir la typhoïde. Il suffit tout de pratiquer les règles d’hygiène élémentaire. Plus précisément, il faut laver régulièrement les mains avant et après les repas, et surtout aux sorties des toilettes. Ces toilettes doivent être strictement bien entretenues pour encourager les gens à y aller. Il faut prendre des mesures strictes contre ceux qui contribuent au manque d’entretien des toilettes. Il faut bien laver les aliments et bien les faire cuire avant de les consommer. 

En ce qui concerne la méthode curative, on procède par l’antibiothérapie sous surveillance médicale. La typhoïde se soigne dans les centres de santé et encore mieux par les méthodes traditionnelles. ALLAH sait mieux. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.