Comment lutter contre le choléra

Santé Njindam L. Ibrahim
lutter contre le choléra
© Natal'ya Buzuevskaya | Dreamstime.com

Le choléra est l’une des plus sévères maladies du péril fécal. Il s’agit des maladies parasitaires ou infectieuses dont la transmission du germe pathogène est liée à l’élimination par les selles ou l’urine. Le choléra est une épidémie qui peut aboutir à la mort des sujets contaminés. Face à cette situation, une lutte contre le choléra est impérative pour maintenir les populations en bonne santé. Nous vous proposons l’essentiel des informations pour l’éliminer.

Le germe responsable du choléra

Pour que la lutte contre le choléra soit efficace, il faut connaitre le germe pathogène de cette maladie. Il s’agit du vibrion cholérique ou du vibrion du choléra. C’est une bactérie qui est dotée d’un long cil qui facilite son déplacement dans l’organisme et qui est donc un atout pour sa virulence. En effet, il traverse les voies digestives de l’organisme contaminé pour s’installer dans la muqueuse intestinale, où les conditions de vie lui sont favorables. Il faut un nombre de 1010 vibrions cholériques pour rendre malade un individu sain. En effet, la lutte contre le choléra est freinée par le temps d’incubation qui est relativement cours (de 2 à 5 jours). Il sécrète une toxine qui est à l’origine des différents symptômes de cette maladie.

Symptômes et évolution de la maladie

Un autre point clé de la lutte contre le choléra est la reconnaissance de ses manifestations. Ces symptômes ne sont en fait que des problèmes gastro-intestinaux. En effet, le sujet atteint souffre de diarrhées. La toxine sécrétée par le vibrion du choléra entraine une sécrétion d’un liquide proche du plasma par les muqueuses intestinales. Mal absorbé, ce liquide est éliminé sous forme de diarrhées et donne une couleur blanchâtre au sel. Ensuite, le sujet souffre des vomissements accompagnés de douleurs abdominales. Sa déshydratation est très rapide. S’il n’est rapidement hydraté par un sel de réhydratation ou de l’eau salée, il rentre dans un coma qui le peut conduire à une mort certaine. Le choléra peut se transmettre directement par la consommation des aliments ou des eaux souillées par le vibrion. Il peut également se transmettre par voie indirecte à travers des porteurs sains ou d’autres vecteurs (vent, insectes…) de la sueur des vêtements dans le transport des vibrions.

Lutte contre le choléra : éviter la contamination et ses effets

Le meilleur moyen de lutte contre le choléra est la prévention. Il existe des vaccins. Cependant, leur validité ne dure que de 5 à 6 jours. Le meilleur moyen de lutte contre le choléra demeure le strict respect des règles d’hygiène de base, que ce soit sur le plan corporel, ou environnemental. Il faut par exemple laver régulièrement les mains avant et après le repas avec une eau propre. Éviter de boire de l’eau dont la propreté est douteuse. Faire les sels dans les toilettes traditionnelles ou modernes bien propres et régulièrement bien nettoyées. Il faut bien laver et bien cuire les aliments avant de les consommer. En ce qui concerne la lutte curative, il faut réhydrater urgemment le patient et le soumettre à un traitement cyclique. ALLAH sait mieux. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim