Comment lutter contre le tétanos

Santé Njindam L. Ibrahim
tétanos
Unsplash - Diana Polekhina

Parmi les maladies qui minent les zones tropicales, nous avons le tétanos. C’est une maladie qui fait des victimes dans toutes les classes d’âge (enfants, adolescents et adultes). Les plus touchés sont des personnes dont l’âge est compris entre un mois et dix ans. Il est évident que la lutte contre le tétanos est une urgence à prendre au sérieux. Dans cet article, nous nous proposons de rappeler quelques informations utiles à l’éradication de cette maladie.

Symptômes et évolution du tétanos

La lutte contre le tétanos commence par un diagnostic exact. Pour y arriver, il faut reconnaitre les différentes manifestations liées à cette maladie. Le sujet malade subit des contractions involontaires et douloureuses au niveau des muscles masticateurs. Par la suite, ces contractions deviennent de plus en plus fréquentes, longues et douloureuses au point où le malade est incapable de s’alimenter. Si rien n’est fait, la maladie continue. Les contractions se répandent dans d’autres muscles, notamment ceux de la gorge, du cou, du tronc et des autres membres. Au dernier stade de la maladie, ces contractions atteignent les muscles thoraciques responsables des mouvements respiratoires (inspiration et expiration). Le malade décède alors par asphyxie. Dans le cas du nouveau-né, ces symptômes ressemblent à ceux observés chez les adultes, mais on note quelques différences. La maladie commence par des crises convulsives, durant lesquelles le corps se raidit et la tête se jette en arrière.

L’agent responsable de la maladie

La prochaine étape de la lutte contre le tétanos est de connaitre et identifier le germe pathogène de cette maladie. Il s’agit d’une bactérie appelée le bacille tétanique. Sa période d’incubation dure de 7 à 15 jours. Elle présente en grande quantité dans le sol, la vase (la boue), les excréments de certains animaux, particulièrement ceux du cheval. Elle se trouve alors sous sa forme la plus résistante, qui est la spore. Sous cette forme, la bactérie est plus difficile à détruire. Ces spores germeront lorsque les conditions seront favorables, c’est-à-dire dans un organisme vivant. Cette bactérie est aérobie et sécrète une toxine qui se répand dans tout l’organisme. Le tétanos se transmet par contact direct avec le bacille tétanique ou par pénétration transcutanée à travers des plaies souillées de terre, des piqures par objets souillés, et utilisation du matériel médical souillé.

Les moyens de lutte contre le tétanos

Le meilleur moyen de lutte contre le tétanos est la lutte préventive. Elle consiste à se faire vacciner. Il faut également désinfecter les plaies le plus vite possible, nettoyer et changer régulièrement de pansement. Enplus, il ne faut surtout pas oublier de stériliser le matériel médical avant utilisation. Il en est de même pour le matériel utilisé dans les salons de coiffure ou des ateliers de tatouages, etc. Quant à la lutte curative, la méthode la plus connue est la sérothérapie. Elle se fait par l’injection d’un sérum antitétanique.

Il est important d’explorer les méthodes traditionnelles sur la lutte contre le tétanos. En effet, la médecine traditionnelle a fait et continue de faire ses preuves à l’heure actuelle. ALLAH sait mieux. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim