Comment s’abstenir des achats compulsifs durant la quarantaine ?

Achats sur internet, Amazon et agrégateurs
Amazon Prime, homme fait du shopping en ligne sur son Ordinateur © Ifeelstock | Dreamstime.com

Maintes parmi nous, malgré l’allègement des restrictions du confinement dans certains pays, sont toujours forcés de rester à l’intérieur, étrangers peut-être déjà à nos vies précédentes. Durant cette période d’isolation, il devient trop simple de commencer à acheter avec excès des choses non-nécessaires sur Amazon ou autre part en ligne.

Dans notre contexte, la situation parait relativement jubilante ces derniers jours, mais cela ne sous-entend pas que l’on doit négliger nos prières. Même, on devrait dédier plus de temps à la prière pour que tout se déroule tranquillement et que la réouverture des frontières ne mène pas à une deuxième vague dévastante d’infection.

Deuxièmement, si vous avez de l’argent disponible qui ne vous est pas nécessaire, vous pouvez l’offrir à une charité, soutenir la construction d’une mosquée, soit simplement l’investir dans ce que vous estimez portera des fruits.

Si vous vous retrouvez sans cesse à votre ordi à méthodiquement remplir votre panier virtuel, il y a une grande chance que vous accumulerez des objets d’utilité doubtable accompagnés par un emploi du temps infructueux. Si vous n’êtes pas en ce moment forcés de rester chez vous, incapables d’exercer votre occupation principale, le meilleur choix pour éviter un passe-temps aussi dégradant c’est d’incorporer des activités dans vos journées qui vous intéresseront véritablement.

Il va sans dire que la vénération et l’adoration de notre Seigneur viennent en premiers, néanmoins, avoir d’autres activités est d’une importance colossale puisque la plupart parmi nous n’aurait pas le dévouement et le control de soi pour dédier tout notre temps libre à la prière, surtout avec le Ramadan ayant atteint sa fin.

Quand vous faites du shopping en ligne, il devient étonnement facile d’être persuadé par l’infinité de suggestions criardes, parsemés sur les bords de l’écran. D’une part, vous pouvez être convaincus que les articles que vous achetez seront utiles et ne finiront pas plaqués sur une étagère avec toutes les autres choses excédentaires. Cela par contre, peut être une piège du cerveau avec un grain de bon marketing.

Il se peut que vous vous choisissez une veste bleue, en pensant que vous la prenez puisque vous avez toujours aimé le bleu et le design va bien avec votre style. Ce qui est le plus probable c’est qu’une pub imperceptible s’est incrustée dans votre inconscient, qui lui à son tour, l’ayant traité au fil du temps, l’a converti en un désir personnel.

Avec le marketing d’aujourd’hui ce genre de occurrence arrive constamment, prenant en considération les quantités innombrables de pubs qui passent devant nos yeux quotidiennement à chaque instant. C’est pourquoi vous devez minutieusement vous questioner sur est-ce que l’article que vous désirez acquérir vous est vraiment nécessaire.

Un piège classic repose sur le fait que ces choses-là peuvent en effet finir par être utiles, ce qui rend plus difficile encore à se dissuader de les acheter. Cependant, il est essentiel de faire une distinction claire entre ce qui est nécessaire et non. De nombreuses choses peuvent techniquement être utiles, bien qu’il est clair que la majorité n’est pas primordiale. Il est clair que sans la plupart on peut vivre une vie plus que convenable. 

Durant votre retrouvaille de nouvelles ou de vielles activités pour remplacer le shopping en ligne, vous pouvez faire plaisir aux personnes autour de vous en canalisant ce désir vers l’achat de cadeaux à votre famille, vos enfants ou a vos amis. En fin de conte, vous devez aboutir à la conclusion que le shopping en ligne n’est pas un passe-temps digne d’un Musulman à moins que ce soit pour les autres.