conservation des aliments : méthodes expliquées

Santé Contributor
conservation des aliments
© Ian Andreiev | Dreamstime.com

Les aliments correspondent à la seule source d’énergie pour notre organisme. Il est donc essentiel d’en prendre soin pour éviter de détériorer leurs qualités et donc d’éviter différents types de maladies. Nous vous proposons dans cet article quelques méthodes de conservation des aliments.

La conservation par le froid

La conservation des aliments par le froid se fait généralement par réfrigération ou par congélation. Le principe ici est simple. À basse température, les processus biologiques sont quasiment stoppés. Les microorganismes qui sont responsables de la décomposition des aliments ne meurent pas dans le froid. À cette température, leurs enzymes comme ceux des autres organismes sont inactivées et non détruites. C’est pour cela qu’il faut maintenir une basse température lors de la conservation des aliments. L’inconvénient ici est la multiplication des microorganismes lors d’une éventuelle coupure d’électricité. Une seconde congélation se fera avec un autre stock important de microorganismes. Il ne faut donc pas conserver les aliments assez longtemps dans le froid.

La conservation par la chaleur

La conservation par la chaleur a le mérite non seulement de conserver les aliments pendant longtemps, mais aussi de tuer les microorganismes. Généralement, ces petits êtres vivants invisibles à l’œil nu meurent à une température égale ou supérieure à 120 °C pendant 30 minutes. Même les spores des bactéries qui sont les plus résistantes ne parviennent pas à survivre face à ses conditions. Ceci s’explique très simplement. 

À forte température, certaines molécules essentielles au vivant sont irréversiblement dénaturées. Par conséquent, aucune opération de décomposition ou de putréfaction ne peut avoir lieu. C’est par exemple le cas des acides nucléiques (ADN et ARN) et les protéines (surtout les enzymes). Les produits inclus dans les boites de conserve subissent d’abord un réchauffement aigu avant de se faire conserver au frais, bénéficiant ainsi du principe de la conservation par la chaleur. 

La dessiccation

Il s’agit de soustraire de l’eau qui se trouve dans la matière organique dans ce cas. En effet, tous les êtres vivants ont besoin d’eau et contiennent au moins 50 % d’eau. Ainsi, sans eau aucune réaction biologique ne peut s’opérer, d’autant plus que l’eau est le solvant universel des êtres vivants. Les microorganismes ne peuvent donc pas décomposer de la matière organique en absence d’une quantité suffisante d’eau. C’est par ce principe que le poisson fumé se conserve très longtemps, que la viande boucanée se conserve également assez longtemps avant sa consommation. La méthode de séchage de certains aliments comme les grains, la tomate obéit aussi au principe de la dessiccation.

La conservation par le froid, la chaleur et la dessiccation sont les principaux moyens de conservation des aliments. Toutefois, il existe certaines méthodes de conservation qui combinent un ou deux autres méthodes. Par exemple, la pasteurisation combine la chaleur et le froid. Nous avons également la lyophilisation qui est un procédé de dessiccation qui utilise une congélation brutale des aliments (entre -40 °C et -80 °C) puis par sublimation. Les produits lyophilisés peuvent être conservés pendant longtemps dans des emballages sous vide. ALLAH est infiniment plus savant. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim