Définition de l’épilepsie : système nerveux

Santé 03 Avr 2021 Contributor
Définition de l’épilepsie : système nerveux
© Katerynakon | Dreamstime.com

L’épilepsie est le résultat d’une incapacité du cerveau à contrôler la production et la transmission de l’énergie électrique entre les cellules du système nerveux chargées du mouvement des muscles et du contrôle des sensations.

La crise d’épilepsie, quant à elle, se produit lorsque les cellules nerveuses libèrent une charge soudaine d’énergie électrique qui affecte la conscience. Cette charge affecte aussi les mouvements du corps et les sensations d’une personne pour une courte période de temps, sachant qu’il est possible que les crises répétées de convulsion appelées convulsions épileptiques se produisent.

Les convulsions épileptiques se présentent sous plusieurs formes 

– Une crise d’épilepsie qui affecte le centre des sensations se traduit par le fait de sentir une odeur étrange, de voir de fausses lumières, de ressentir une douleur ou une insensibilité dans une partie du corps.

– Une crise d’épilepsie touchant un centre du mouvement qui se traduit par des spasmes musculaires et une perte de conscience.

 – Une crise d’épilepsie au niveau du comportement se traduit par un comportement injustifié, tel que des fous rires injustifiés ou un sentiment de peur sans menace réelle.

Les Symptômes de l’épilepsie de type généralisé

Plusieurs symptômes sont associés à ce type, dont :

• Perte de conscience.

• Raideur et spasmes musculaires.

• Sécrétions salivaires.

• Coma et relâchement musculaire.

• Confusion au réveil.

Causes et conséquences de l’épilepsie

Plusieurs facteurs et raisons sont à l’origine de l’apparition de cette maladie pénible, dont les plus importants sont les suivants :

– Des blessures graves au niveau de la tête et du cerveau.

– L’épilepsie est parfois associée à des troubles du développement tels que l’autisme et la neurofibromatose.

– Un accident vasculaire cérébral (AVC) peut entraîner des lésions cérébrales et augmenter les risques d’épilepsie.

– Les maladies infectieuses telles que la méningite et l’encéphalite virale entraînent le développement de l’épilepsie.

– Des complications de la grossesse et de l’accouchement, où les enfants avant la naissance sont prompts à développer des lésions cérébrales. Ces lésions cérébrales peuvent être causées par plusieurs facteurs tels que : des infections chez la maman, la malnutrition ou le manque d’oxygène pendant l’accouchement, ce qui entraîne l’épilepsie ou la paralysie cérébrale.

Plusieurs facteurs contribuent à stimuler l’apparition de ces crises, y compris les suivants :

– Le déficit d’heures de sommeil au-delà de la limite normale de chaque personne, en fonction de son âge.

– La fatigue extrême et le stress, qu’il soit psychologique ou physique, figurent parmi les facteurs les plus courants qui déclenchent les crises d’épilepsie.

– Une température extrêmement élevée, qui est causée par une forte fièvre ou une maladie organique.

– Des troubles sévères du système reproducteur chez la femme, qui régularise le cycle menstruel féminin et stimule la récurrence des crises d’épilepsie chez la personne épileptique.

Risques liés à l’épilepsie

L’épilepsie peut être source de multiples risques, notamment :

– L’obstruction des voies respiratoires à la suite d’un glissement de la base de la langue ou à la suite d’une asphyxie par des sécrétions, surtout buccales.

– Un traumatisme crânien grave dû à la chute de la victime après avoir perdu connaissance, ou suite à un choc à la tête avec une substance solide, ce qui peut entraîner une grave hémorragie.

– La chute de la victime en cas de crise d’épilepsie sur une substance tranchante ou chaude, ce qui risque d’entraîner des blessures ou des brûlures.

– Une personne peut aussi perdre connaissance en conduisant une voiture, ce qui représente une menace pour la vie de cette personne et celle des autres.

 

écrit par : Jamila Boudhakite