Dépression périnatale : La comprendre et la surmonter

Enfants 15 Mar 2021 Contributor
dépression périnatale
© Dana Ignatenko | Dreamstime.com

La dépression périnatale est généralement définie par des troubles d’humeur temporaire, qui touchent souvent les femmes pendant et après la grossesse. Et bien qu’il soit moins documenté, elle peut toucher aussi les hommes. D’habitude quand les parents attendent un bébé, cela signifie qu’ils vivent un évènement joyeux, mais comment se fait-il que parfois les parents le vivent si mal ? Comment comprendre que la naissance d’un bébé suscite une dépression ?
Les parents en dépression périnatale se retrouvent souvent obliger de cacher leur émotion négative ou même se culpabiliser d’avoir senti ce sentiment. Ils préfèrent de s’isoler plutôt que de partager avec leur entourage.
Le fait de traverser des périodes de hauts et de bas émotionnels pendant la grossesse et la période post-partum est tout à fait naturel ; de légers changements d’humeur pendant la grossesse sont fréquents. Cependant, si les sentiments de dépression ou d’anxiété pendant ou après la grossesse persistent pendant quelques semaines ou interfèrent avec les activités quotidiennes, il est temps de demander de l’aide.

Symptômes d’une dépression périnatale

  • Tristesse et pleurs fréquents
  • Perte d’intérêt pour les activités autrefois appréciées
  • Sentiment de vide et de désespoir
  • Diminution des capacités de réflexion ou de concentration
  • Fatigue, manque d’énergie et insomnie
  • Sentiments accrus d’anxiété et d’inquiétude
  • Manque de volonté de prendre soin de soi et/ou de l’enfant
  • Faible attachement au bébé
  • Variations du poids et de l’appétit

Causes de la dépression périnatale

Le déclenchement des premiers symptômes de la dépression culmine souvent pendant les années de reproduction, ce qui indique que l’activité hormonale est l’une des causes de la dépression prénatale. L’évolution des hormones pendant la grossesse et dans la période post-partum est susceptible de provoquer une dépression périnatale. 

Plusieurs facteurs de risque de dépression périnatale ont été identifiés, notamment :

  • Antécédents familiaux ou personnels de dépression
  • Anxiété de la maman
  • Stress de la vie
  • Absence de soutien social
  • Grossesse non désirée
  • Consommation de tabac 
  • Qualité médiocre des relations
  • Antécédents de violence physique ou sexuelle

Conseils pour surmonter la dépression postnatale

Accordez-vous des moments de qualité pour vous détendre et vous isoler de votre bébé :
Faites ce qui vous fait du bien et vous redonne confiance en vous.

Communiquez avec au moins une autre personne pour partager vos sentiments :
Cela peut être un énorme soulagement de se confier à quelqu’un et vous aidera à mieux comprendre ce que vous ressentez.

Faites de vos relations une priorité :
Passer du temps avec ceux que vous aimez augmente les substances chimiques du cerveau responsables de la sensation de bien-être.

Reposez-vous correctement :
Bien que cela soit difficile avec un nouveau-né, une bonne nuit de sommeil peut faire des merveilles pour votre humeur et votre dynamisme.

Les repas sont une priorité :
Ce que vous mangez affecte votre humeur. Assurez-vous que le taux de glycémie est stable et que vous consommez suffisamment de nutriments et de vitamines.

Sortez de chez vous, l’air frais vous fera du bien :
Cela peut vous permettre de prendre du recul et de donner à votre corps et à votre cerveau le temps de souffler un peu.

Remettez-vous doucement à l’exercice :
Étant donné qu’il est extrêmement efficace pour traiter la dépression.

 

écrit par : Jamila Boudhakite