Des mosquées à visiter en post-isolation (Chapitre 4): Mosquée Süleymaniye, Turquie

Belle nuit en Istanbul, Mosquée Suleymaniye en fond orange
Mosquée Suleymaniye le soir, Turquie - Istanbul © Sergey Dzyuba | Dreamstime.com

Tandis que la situation devient de plus en plus insupportable dans certains pays, on commence à questioner le niveau de responsabilité que certains ont en ce qui concerne la prolifération du Coronavirus. Certainement, ce n’est pas un temps quand une peste comme celle-ci pourrait infliger des dégâts sérieux à l’humanité, c’est à dire, si l’on suit toutes les précautions nécessaires au lieu de sortir excessivement sans nécessité.

En effet, pendant que l’on prend la responsabilité de rester chez nous, il n’y a pas de meilleur temps pour continuer nos aventures virtuels autour du monde! C’est le moment de mener notre voyage vers les nord, aux endroits où il se trouvent les mosquée les plus anciennes et fascinantes de l’Europe.

On débute dans le coeur des rues chahuteuses et exubérantes de Turquie où vous allez sans doute être surmontés par la quantité des mosquées sensationnelles sans même devoir quitter la ville d’Istanbul! Parmi ces chef-d’oeuvres, reste un temple avec un design particulièrement complexe et elegant – le fameuse mosquée Süleymaniye.

Construite en 1,550 sous le règne du Suleiman le magnifique, dirigeant de l’empire Ottoman, cette mosquée ne peut se vanter d’une histoire prodigieuse comme le peuvent certains autres temples qui l’entourent. Néanmoins, il y a une certaine fierté qu’elle prend d’être, discutablement, la structure la plus impressionnante en son architecture.

La conception gracieuse de la mosquée a pris vie sous l’instruction méticuleuse de l’architecte impérial – Mimar Sinan, l’architecte le plus reconnu et talentueux de la courte royale du temps.

Depuis l’extérieur, la mosquée attire facilement le regard avec ses petits dômes bleu-clairs qui entourent somptueusement le périmètre. À l’heure de la construction du dôme principale, s’élevant à 53m, il était le plus grand dans l’empire Ottoman (depuis le niveau de la mer), deuxième en diamètre seulement à la Hagia Sophia.

Les quatre minarets splendides autour indiquent que cette mosquée été fondée par un Sultan, puisque seul lui avait l’autorisation d’en construire quatre. Si la mosquée se construisait par ordre d’un prince, il était limitée à deux minarets et si c’était la creation du peuple, ils n’avaient qu’un.

De plus, la mosquée Süleymaniye n’est pas seulement une mosquée, mais ce qu’on appelle en Turquie un Külliye, c’est à dire un complex relativement vaste qui contient généralement des facilités très similaires à celles de ce dernier, dont un endroit pour prier, un hôpital, un bain public, une université de médecine, une école primaire, école religieuse et un imaret offrant de la nourriture aux nécessiteux.

La partie intérieure de la mosquée est encore plus visuellement impressionnante que la structure extérieure, le mihrab est scrupuleusement détaillé avec un carrelage d’Iznik; une tuile reconnue du monde entier, développée durant l’empire Ottoman.

Le sol est parsemé de tapis riches Egyptiens et Turks. Sur le plafond – des intérieurs de dômes et de demi-dômes magnifiquement ornés, enrobés de multiples calligraphies Arabes entrelacés en un mélange spectaculaire du cyan chatoyant, vert et blanc ivoire, tressés avec des éléments d’or sur le fond d’un pourpre profond.

En effet, cet endroit enchanteur attire l’attention de nombreux touristes et adorateurs par son style d’apparence relativement moderne, malgré avoir presque 500 ans, se démarquant distinctement parmi les mosquées plus traditionnelles conçues en Turquie.

Si bientôt vous sentirez dans votre coeur l’appel inévitable de la Turquie, vous devriez vous faire l’honneur de ne pas passer à côté de ce chef-d’oeuvre quand vous visiteriez la Hagia Sophia et la Mosquée Bleue, en sachant que tous les trois sont nécessaires pour commencer à concevoir la grandeur de cette culture.