Bulletin SalamWebToday
Inscrivez-vous pour obtenir des articles hebdomadaires SalamWebToday!
On est désolé, l'erreur provient de:
En souscrivant, vous adoptez la Politique de confidentialité et les Réglementations de SalamWeb.
Nouveauté

Écouter les autres : une qualité à apprendre

Société 24 Déc 2020
dreamstime_s_145391606
© Oleksii Synelnykov | Dreamstime.com

Combien de fois lors d’une discussion avez-vous interrompu l’autre pour dévoiler votre connaissance sur le sujet ? Nous sommes toujours pris d’envie de montrer à quel point on est instruit sur un tel ou tel sujet. Il est important de mettre de côté notre ego qui nous pousse à parler sans écouter l’autre. Souvent, c’est un combat qu’on mène contre nous-mêmes et qui est difficilement contrôlable. Pourquoi alors veut-on toujours s’approprier la conversation et ne pas écouter les autres ?

Écouter l’autre est bénéfique

Tout d’abord, écouter les autres est un moyen d’en apprendre plus. Même s’il y a toujours cette envie de couper l’autre et lui prouver qu’on est calé sur le sujet. Il est plus bénéfique d’écouter les autres et de comprendre leur vision sur le sujet. Il ne faut pas oublier qu’on a une seule bouche et deux oreilles. C’est pour cela, il faut prendre du temps pour écouter l’autre avant de se lancer dans la conversation à son tour.

Écouter l’autre est une patience

Écouter les autres est un talent qui s’acquiert au fil du temps. Ainsi, écouter les autres permet d’acquérir une patience. Il n’est pas toujours évident d’écouter l’autre parce que tout le monde a envie de partager son opinion. Ainsi, s’abstenir d’interrompre l’autre est un contrôle sur soi et une force difficilement acquise. De plus, écouter les autres n’est peut-être pas la partie la plus excitante de la conversation. Surtout lorsqu’on connaît déjà ce que l’autre a envie de dire, mais il est très important de laisser son interlocuteur s’exprimer.

Être écouté plutôt que d’écouter

À combien de reprises, vous vous êtes surpris à attendre que l’autre termine sa conversation, pour pouvoir entamer la vôtre ? On attend toujours que l’autre finisse sa conversation le plus vite possible sans pour autant écouter ce qu’il a envie de direMalheureusement, l’envie d’être écouté est plus importante que celle d’écouter l’autres. Au lieu d’écouter ce que la personne raconte, on pense déjà à ce qu’on va répondre. Souvent, l’envie de contredire l’autre nous pousse à interrompre l’autre pour soumettre notre point de vue.

Enfin, n’oublions pas, une discussion est tout d’abord un échange de pensées et de vision. Voici donc quelques conseils qui pourront vous aider à écouter les autres :

  • Se rendre compte qu’on interrompt la personne et directement se rétracter.
  • S’excuser d’avoir interrompu la personne et de la laisser continuer.
  • Essayer d’être plus attentif et ne pas se perdre dans ses propres pensées
  • Éviter de présumer que vous avez plus de connaissance sur le sujet que votre interlocuteur
  • Essayer de poser des questions pour réactiver votre intérêt
  • Comprendre que tout n’est pas centré sur nous et essayer de se mettre à la place de l’autre

Il est évidemment difficile d’apprendre à écouter les autres. Ce n’est pas au lendemain que vous deviendrez une bonne oreille.

 

écrit par : ANGUTAYEVA Madina