Être perfectionniste n’est pas toujours un atout

Psychologie Contributor
dreamstime_s_184316957
© Ernest Akayeu | Dreamstime.com

Souvent, la perfection nous parait comme quelque chose d’exceptionnel, mais aussi d’inatteignable. Elle a une connotation positive et on nous reproche souvent de ne pas être parfaits dans un tel ou tel domaine. Pourtant, viser la perfection ou être perfectionniste n’est pas vraiment un atout. La perfection est une qualité qui n’existe pas réellement et qui est pourchassée à tort et à travers dans un monde lui-même imparfait. 

 Progresser plutôt que de perfectionner 

Étant donné que la perfection n’existe pas, le perfectionnisme est difficile à atteindre. Les individus perfectionnistes ne sont jamais satisfaits d’eux même, et ne sont jamais heureux même après leur plus grand accomplissement. Ceci est dû au fait qu’on ne peut pas atteindre un niveau inexistant. De plus, elle peut créer aussi un sentiment d’infériorité. En effet, les perfectionnistes peuvent avoir l’impression que le monde qui les entoure est heureux, alors qu’eux, ils ne le sont pas. C’est difficile d’être heureux lorsqu’on vise la perfection. L’envie de vouloir toujours plus n’est pas un problème ici, mais, des fois, ça va au-delà des capacités de l’individu. Vouloir être parfait sans pour autant avoir les capacités pour peut pousser à une grave dépression et une dévalorisation de soi. Ainsi, vouloir progresser et devenir meilleur ne va pas de pair avec la perfection. La perfection exige tout de suite et sans droit à l’erreur. Alors que la progression est un itinéraire qui nécessite du temps et de l’exercice.

être perfectionniste dans un monde imparfait

Il n’est pas évident lorsqu’on est addict à la perfection, de se satisfaire dans un monde imparfait avec des individus imparfaits. La perfection s’acquiert, dans la plupart des cas, à cause des exigences trop élevées de la société dans laquelle on vit. Même pour trouver de l’emploi, on demande souvent aux jeunes diplômés d’avoir une expérience de 10 ans, alors qu’ils viennent de sortir de l’université. Ceci pousse certains étudiants à devenir perfectionnistes dans leurs études alors que l’expérience demandée ne sera jamais dans leur capacité. Ainsi, le chemin vers la perfection est frustrant parce qu’on ne sait pas vraiment à quoi elle ressemble.  

La perfection, un mur qui nous sépare du succès

Le perfectionnisme nous empêche souvent de poursuivre nos objectifs. Il y a cette envie que tout soit parfait pour se lancer, mais malheureusement, ce ne serait jamais le cas. Ainsi, cette pensée de ne pas « être assez » pour poursuivre l’objectif peut très vite briser les rêves. Un des exemples pour illustrer le cas serait l’idée d’ouvrir un business. Un perfectionniste aura tendance à chercher l’imperfection dans cette idée, plutôt que de se lancer. Il va mettre en suspens tant que tout ne sera pas parfait en ralentissant ainsi le projet. Alors qu’une personne normale va juste se lancer. Elle va progresser au fur et à mesure en corrigeant ses erreurs. Enfin, il est évidemment difficile de contrôler son envie de vouloir que tout soit parfait, mais souvent le perfectionnisme n’a pas sa place dans une société imparfaite. 

 

écrit par : ANGUTAYEVA Madina