Jeux vidéo pour enfants : Avantages et effets négatifs

Enfants Contributor
pexels-tima-miroshnichenko-7047304
Pexels - Tima Miroshnichenko

Grâce au développement technologique permanent, de nombreux enfants ont recours aux jeux vidéo comme moyen d’occuper leur temps libre. Plusieurs études ont révélé que les jeux vidéo ont des effets bénéfiques sur le développement des capacités mentales, en particulier les jeux éducatifs, mais il existe de nombreux types de jeux vidéo pouvant affecter de manière significative la santé de votre enfant.

Les effets négatifs des jeux vidéo sur la santé comprennent l’obésité, la faiblesse musculaire, les problèmes de vision et une nervosité excessive chez les enfants.

Effets négatifs des jeux vidéo sur les enfants

Les jeux vidéo ont de multiples aspects négatifs démontrant leurs effets sur chaque personne en particulier et sur la société en général. La violence et le sentiment de criminalité se développent chez l’enfant étant donné qu’une grande partie de ces jeux dépendent du plaisir de l’enfant à tuer d’autres joueurs, et apprennent aux jeunes les méthodes et les moyens de commettre des crimes et leurs ruses, et qu’ils développent également dans leur esprit la violence et l’agressivité à travers la pratique fréquente de ces jeux, de sorte que le résultat soit un enfant violent et agressif.

Ces jeux conduisent également l’enfant à vivre isolé des autres, où le but principal est de combler son désir de jouer. C’est ainsi que se forme le caractère égoïste de l’enfant. Des études récentes ont révélé que les enfants qui ont tendance à jouer à des jeux violents et à les pratiquer de manière significative ont des résultats scolaires inférieurs.

Par ailleurs, il a été prouvé que ces jeux affectent également la santé des enfants au long terme ; ils provoquent de l’arthrite, un manque de souplesse et des troubles mentaux, et le fait de jouer pendant de longues périodes crée chez l’enfant un état de dépendance et un comportement obsessionnel.

Voilà des conseils pour aider votre enfant à réduire ses activités de jeu vidéo :

  1. Les jeux ne doivent être autorisés qu’une fois les autres responsabilités de l’enfant soient accomplies.
  2. Il est conseillé d’imposer des limites claires aux jeux de votre enfant.
  3. En établissant vos règles, prévoyez un délai raisonnable pour leur reconsidération.
  4. Déterminez une punition appropriée en cas du non-respect des règles. 
  5. Renseignez-vous sur les jeux auxquels votre enfant joue et approuvez-les.
  6. Après avoir établi vos règles, vous devez les contrôler et les appliquer de manière cohérente.
  7. Proposez un encadrement constructif aux activités autres que les jeux vidéo.

Les jeux vidéo ont des inconvénients, mais aussi des avantages, tels que :

  • Apprentissage amusant 

Certains jeux vidéo aident les enfants à apprendre, en particulier les enfants à l’âge préparatoire à l’école. Les jeux sont un moyen amusant de développer les connaissances de base de l’enfant. En particulier les jeux à contenu éducatif, qui permettent aux enfants d’apprendre les alphabets et les chiffres, et de découvrir différents vocabulaires et mots.

  • Amélioration des capacités et des compétences mentales  

Certains jeux vidéo améliorent les capacités mentales, augmentent les compétences intellectuelles et la créativité, en stimulant la réflexion. Par exemple : les jeux de puzzle, ou les jeux qui posent un défi ou un événement, et qui nécessitent d’établir des connexions logiques, et de relier différents événements les uns aux autres pour trouver la solution.

  • Amélioration de la capacité à prendre des décisions 

Certains jeux vidéo exigent une rapidité d’action, qui conduit au développement de la coordination oculo-manuelle, en réponse aux effets visuels à l’écran, et la nécessité d’agir rapidement en conséquence, ce qui conduit à améliorer la capacité de prendre des décisions rapidement et sans difficulté, sous pression.

  • Amélioration des capacités visuelles  

De nombreux jeux vidéo contribuent à améliorer les capacités visuelles des enfants et des adultes, en améliorant la capacité à suivre un groupe d’objets en mouvement, malgré la présence d’autres objets en mouvement similaires présents dans le champ visuel.

 

écrit par : Jamila Boudhakite