La connaissance seule ne suffira pas

Homme dans le soir étudiant un texte islamique
Homme musulman lit un livre en étudiant le business © Pornpimon Rodchua | Dreamstime.com

La plupart des gens croient que la connaissance est un pouvoir ultime et que le succès est intrinsèquement lié à ce qu’une personne connaît. La connaissance est certainement un pouvoir mais la connaissance sans action peut être futile. Les professeurs et les universitaires du monde, bien qu’ils possèdent beaucoup de connaissances et d’années d’éducation, ne sont pas les millionnaires du monde d’aujourd’hui.

Avez-vous déjà ressenti le besoin constant de consommer plus d’information parce que vous avez l’impression de ne pas en savoir suffisamment pour agir? Les personnes qui réussissent commencent avant d’être prêtes, avec des informations incomplètes. Ils réussissent malgré le manque de diplômes et de compétences avancés en utilisant les connaissances d’autres hommes et en les orientant vers un but précis.

La connaissance est une puissance, mais elle seule n’amènera de la réussite à personne. Il est plus pertinent de la voir comme un pouvoir potentiel qui doit être organisé et orienté vers un résultat précis, à l’aide de plans d’action pratiques. Une personne qui fait cela n’a souvent pas à posséder la connaissance entière dans son propre esprit. Il a juste à acquérir la connaissance en question quand il en a besoin, soit d’organiser intelligemment les savoirs des autres.

Il est relativement logique qu’il ne sert à rien d’être un génie si vous n’utilisez pas votre intelligence et vos connaissances pour quelque chose. Pour mieux visualiser, la connaissance peut être vue comme des balles, et l’action comme une arme à feu. Si vous n’avez pas d’arme (action), vous ne pouvez pas faire grand chose avec les balles (connaissances). Mais si vous n’avez pas de balles (connaissances), vous pouvez toujours toucher votre cible en lançant le pistolet (action). Ainsi il en sort que l’action sans connaissance vaut mieux que la connaissance sans action. Cependant, c’est plus facilement dit que fait.

Il n’est pas facile d’agir sur tout ce que vous lisez et apprenez. Vous aurez, par exemple, lu cet article, mais il est peu probable que vous appliqueriez les informations que vous avez lues directement ou même dans le futur proche. D’ailleurs, il peut souvent être dangereux d’agir sur des nouvelles choses sur lesquelles on n’a pas passé assez de temps pour les assimiler.

Généralement, l’Islam accord une grande importance au processus de la recherche du savoir. Si nous regardons les cinq premiers versets révélés par le Saint Coran, nous pouvons voir que le mot ‘lu’ est répété deux fois, le mot ‘stylo’ est mentionné une fois et le mot ‘enseigner’ est répété deux fois.                 

La connaissance est plus importante que la richesse et la propriété, celle pour qui Allah (SWT) a ordonné au Prophète Muhammad (PSL) de prier pour qu’on lui en accorde plus. Allah (SWT) dit dans le Saint Coran: “Et dites: Mon Seigneur, augmente-moi dans la connaissance.” (Coran 20: 114)

Avoir des connaissances ne doit pas être une raison d’être arrogant. En fait, avoir plus de connaissances sur nous-mêmes et sur le monde nous fait nous sentir plus humbles devant la grandeur de la création d’Allah (SWT). “Seuls ceux qui ont des connaissances parmi ses serviteurs craignent Allah.” (Coran 35:28)

Enseigner aux autres est l’une des bonnes actions qui nous procureront de grandes récompenses même après la mort. Quiconque laissant derrière lui des connaissances bénéfiques recevra des récompenses si les gens tirent encore des avantages de ses connaissances. Le Prophète Muhammad (PSL) a déclaré: “Quand un homme meurt, toutes ses actions prennent fin, à l’exception de trois: une charité continue, une connaissance bénéfique et un fils juste qui prie pour lui.” (Bukhari)

Quelque chose à dire?

Contactez!