La langue arabe, la langue du Coran

Coran Contributor
dreamstime_s_195343796
© Adeeb Atwan | Dreamstime.com

La langue est l’un des meilleurs moyens de connaître le caractère et les caractéristiques de notre nation, enregistre nos pensées et nos sentiments. C’est l’environnement intellectuel dans lequel nous vivons, et le lien du passé avec le présent et l’avenir. Parlons nous de la langue arabe en détails.

La langue arabe 

L’arabe est l’une des langues sémitiques les plus courantes dans le monde arabe et dans d’autres pays. C’est la partie sud des langues sémitiques. L’arabe s’écrit de droite à gauche et comporte 28 lettres.

L’arabe est l’une des six langues officielles reconnues par les Nations unies. Il a une journée internationale, qui est le 18 décembre de chaque année. C’est l’une des langues les plus importantes en termes de matériel linguistique ; avec 12,3 millions de mots et 16 000 racines linguistiques. Elle fait partie des quatre langues les plus utilisées sur Internet.

La langue arabe est appelée par plusieurs titres, dont le plus célèbre est « la langue du Coran ». Quant au deuxième titre, il s’agit de « La langue du Dhad », puisque la lettre Da’ad ne peut trouver dans aucune autre langue que l’arabe. 

Son histoire

De nombreuses opinions divergent sur la naissance de la langue arabe. Certains disent que c’est la langue d’Ismaël (que la paix soit sur lui). D’autres croient que c’est la langue d’Adam au paradis. Et certains confirment qu’il s’est développé en Kinda au sixième siècle apr. J.-C. Mais ce que l’on ne peut nier, c’est que l’émergence de l’Islam a renforcé la langue arabe et a élevé son statut parmi les pays.

C’est la langue du Coran, et la prière en Islam ne se réalise pas sans elle. L’arabe est également la principale langue rituelle de plusieurs églises chrétiennes dans le monde arabe. Nombre des plus importantes œuvres religieuses et intellectuelles juives du Moyen Âge y ont été écrites. Les livres de Maïmonide en philosophie, de Juda Halevi en poésie et d’Isaac el Fassi dans l’interprétation de la Torah. Elles ont eu un grand impact sur la langue, la religion et la littérature juives. 

L’arabe a influencé d’autres langues telles que : le persan, le turc, l’ourdou et le swahili, introduisant les lettres de l’écriture et de nombreuses expressions.

Ses variétés 

La langue arabe a été classée en trois catégories principales. L’arabe traditionnel (les textes du Coran, l’arabe coranique) est utilisé dans les institutions religieuses et dans l’éducation. Arabe officiel (littérature et institutions non religieuses). Quant à la langue familière, utilisée par la plupart des Arabes avec leur propre dialecte, elle diffère d’une région à l’autre.

Ses Caractéristiques 

La langue du Noble Coran, du Prophète Muhammad (PSL) et de l’héritage islamique. 

Son vocabulaire, considéré comme l’un des plus riches dictionnaires de langue.

Sa Calligraphie 

Elle se distingue par sa beauté artistique et ses différentes formes : Naskh, persan, coufique et calligraphie maghrébine. 

Ses Propriétés acoustiques 

Cette langue a le phonème le plus large, où les sorties de lettres sont réparties entre les lèvres jusqu’au bout de la gorge.

Dérivation :

Les mots partagent certaines de leurs lettres et une partie de leurs sons. Par exemple : livres (kotoub) — écrivain (katib) — écrits (yaktob) — écriture (kitab).

La brièveté dans le langage écrit :

Par exemple, la sourate (Al-Fatiha), qui contient 31 mots dans le Coran, a pris 70 mots pour être traduite en anglais.

Extraits du Coran sur la langue arabe

« Nous l’avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez. » YUSUF (12 : 2)

« C’est ainsi que nous l’avons fait descendre un Coran en [langue] arabe. » TAHA (20 : 113).

« En une langue arabe très claire. » ECHUARA (26 : 195).

 

écrit par : Jaafar Benyoucef