La lutte contre la tuberculose

Santé 10 Avr 2021 Njindam L. Ibrahim
tuberculose
Unsplash - Robina Weermeijer

La lutte contre tuberculose, une maladie qui a causé beaucoup de décès dans le monde entier, est loin d’être terminée, notamment dans les zones tropicales. Le germe responsable de la tuberculose est une bactérie appartenant au groupe des bacilles. On l’appelle le bacille de Kock (BK). Le malade de la tuberculose constitue un réservoir de bacilles de Kock. La transmission des BK se fait alors d’une personne malade à une autre. Cette transmission se fait par voie aérienne. Il est impératif de se parer contre cette maladie. Nous vous proposons des informations nécessaires pour barrer la voie à la tuberculose.

Symptômes et évolution de la maladie

Les symptômes de la tuberculose sont subdivisés en trois catégories en fonction de son évolution. La première catégorie correspond à la première phase de l’évolution de la tuberculose qu’on appelle tuberculose initiale, ou primo-infection. À ce stade, le malade présente des poussées de fièvre avec une forte sudation la nuit. Vient ensuite la deuxième phase, dite tuberculose ouverte. Le malade a une toux sèche et persistante. Ses crachats sont purulents et sanguinolents. Il a une forte douleur au niveau de la poitrine. La dernière phase est la phase de complications. Elle survient lorsque le malade tarde à être pris en charge. Il souffre d’une méningite tuberculeuse. Les agents pathogènes infectent le liquide céphalorachidien. Il présente également un lupus tuberculeux. En d’autres termes, les germes pathogènes responsables de cette maladie rongent la peau du malade. Enfin, il présente un mal de Pott : les agents pathogènes s’attaquent aux vertèbres du malade.

La prévention : un moyen de lutte contre la tuberculose

La prévention est la meilleure méthode de lutte contre la tuberculose. Il faut commencer par se faire vacciner contre cette maladie. Il s’agit de faire le vaccin BCG (Bacille de Calmette et Guérin). Ensuite, il faut régulièrement organiser des campagnes de dépistage des malades de la tuberculose afin de les extraire de la population, pour les conduire dans un cadre plus approprié afin qu’il soit efficacement prix en charge. Il faut aussi améliorer les conditions de vie. Plus précisément, il faut respecter les règles d’hygiène élémentaire et maintenir son entourage et son environnement toujours propres. 

Il faut éviter l’alcoolisme et le tabagisme. En effet, ces fléaux facilitent la contamination ou la pénétration voire l’expansion du BK dans l’organisme. Il faut aussi pratiquer la lutte préventive contre le VIH/SIDA, qui affaiblit le système immunitaire, donnant ainsi libre cours aux maladies opportunistes comme la tuberculose de s’installer chez le malade.

La lutte curative

La tuberculose se soigne. Dans plusieurs centres de santé, le traitement de la tuberculose est disponible. Il s’agit d’une antibiothérapie. Il consiste à éliminer les bactéries, notamment les bacilles de Kock. Des antibiotiques adéquats sont administrés aux malades de la tuberculose sous contrôle médical. La lutte contre la tuberculose exige aussi une cure de repos. Le patient doit se maintenir au repos même s’il a la sensation qu’il se sent beaucoup mieux jusqu’à nouvel ordre. ALLAH est infiniment plus savant. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim