Le garde-robe d’un musulman

Fille musulmane avec hijab dans le magasin
Gérant du magasin musulmane vérifie les habits avec un ipad © Odua | Dreamstime.com

L’Islam ne prescrit pas intrinsèquement des vêtements pour hommes et femmes, mais laisse la question aux conditions de temps et de lieu. L’Islam a cependant imposé des conditions générales qui dictent la dissimulation de l’awrah (les parties du corps qui doivent rester couvertes). Dieu le Tout-Puissant dit: «Ô enfants d’Adam, nous vous avons accordé des vêtements pour cacher vos parties intimes et comme parure» [Al-A’raf, 26].

Dans le code vestimentaire musulman les vêtements ne doivent pas être transparents. Aisha raconte: « Asma, la fille d’Abou Bakr (que Dieu soit satisfait d’eux deux) est entrée rencontrant le Messager de Dieu (PSL) en des vêtements transparents. Le Messager d’Allah (PSL) se détourna d’elle et dit: O, Asma, lorsqu’une femme atteint la ménarche, rien d’elle ne devrait être vue sauf ceci et cela. Et il pointa vers son visage et ses mains.» [Enregistré par Abu Dawood].

Les vêtements ne doivent pas être serrés, c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas accentuer les parties du corps. Oussama Ibn Zaid (que Dieu soit satisfait de lui) a dit: «Le prophète Mahomet (PSL) m’a une fois donné un vêtement épais fabriqué en Égypte qu’il avait reçu en Cadeau de Duhia Al-Kalbi et que moi, en tour, a donné à ma femme. Par la suite, le Prophète (PSL) m’a demandé pourquoi je ne le portais pas. Quand je lui ai dit que je l’avais donné à ma femme, il a dit: «Dites-lui de porter une ghulalah (slip) en dessous car je crains que cela ne révèle les contours de ses parties du corps» [enregistré par Ahmed dans son Musnad]. Ce rapport met en évidence l’interdiction de porter des vêtements qui accentuent les contours du corps et cela s’applique aux hommes comme aux femmes.

En outre, les femmes ne doivent pas porter de vêtements conçus pour les hommes et vice-versa. Ibn ‘Abbas [qu’Allah soit satisfait d’eux deux] a dit: «Le Messager de Dieu (PSL) a maudit les hommes qui imitent les femmes et les femmes qui imitent les hommes» [Al-Bukhari].

Il est déconseillé de porter des vêtements par lesquels une personne cherche délibérément à se démarquer des autres pour attirer de l’attention. Entre autre, cela s’applique également à ceux vêtements qui ne correspondent pas à une tenue que les personnes ont habituellement, comme porter des vêtements du mauvais côté, ou des vêtements différents de ceux que portent habituellement les habitants de sa localité, ou des vêtements trop criards.

Abu Huraira et Zayd Ibn Thabit (que Dieu soit satisfait d’eux) ont rapporté que le Prophète (PSL) a interdit de porter les deux vêtements de gloire. On lui a dit: “Quels sont les deux vêtements de gloire?” Le Messager de Dieu (que la paix et la bénédiction soient sur lui) a répondu: «Des vêtements épais et minces, des vêtements doux et rugueux et des vêtements longs et courts. Les vêtements appropriés sont ceux qui se situent entre les deux. »

Par ailleurs, il est interdit aux hommes de porter de la soie pure, bien qu’il soit permis aux femmes en raison du hadith rapporté par Abu Musa qui a raconté que le Prophète (PSL) a dit: «L’or et la soie ont été rendus légaux pour les femmes de mon communauté mais pas pour ses hommes »[enregistré par Al-Nisa`i].

Ali (que Dieu soit satisfait de lui) a raconté que le Prophète (PSL) a mis [un morceau de] soie dans sa main droite et [un morceau] d’or dans sa gauche, a levé les mains et a dit: « Ces deux sont interdits pour les hommes de ma communauté et légaux pour ses femmes »[enregistré par Ibn Majah].

Sur la base de ce qui précède, l’Islam ne prescrit pas de vêtements spécifiques pour les hommes ou les femmes. Au contraire, il impose des conditions et des critères généraux et laisse les détails soumis aux préférences individuelles et aux différences de conditions, d’époques et de lieux. Et en effet, Allah le Tout-Puissant sait le mieux.