Le Hajj est menacé par le Changement climatique

Islam 26 Fév 2021 Contributor
Hajj
Pexels - Konevi

Le Hajj est une obligation religieuse qui doit être accomplie par chaque musulman, au moins une fois au cours de leur vie, et est un des 5 piliers de l’Islam. Le rituel prend place annuellement à la Mecque en l’Arabie Saoudite, et les pèlerins passent la plupart de leur temps dehors pour prier. Chaque année, des millions de musulmans voyagent pour accomplir leur obligation religieuse et pour demeurer dans leur ville sainte qu’ils tiennent à cœur. Le Hajj est extrêmement fatigant et en raison du changement climatique, il devient plus difficile et deviendra dangereux. Le Hajj est menacé par le changement climatique.

Le changement climatique transforme globalement les conditions météorologiques. De nouvelles études faites par l’Institue de Technologie de Massachusetts (MIT), ont découvert qu’en raison du changement climatique, la chaleur et l’humidité en Arabie Saoudite va augmenter à un point qui mettra les pèlerins en « danger extrême ». Les pèlerins de cette année et de l’année suivante sont déjà confrontés à des risques dangereux et c’est une situation qui devrait empirer pendant les années où Le Hajj aura lieu pendant les mois d’été (de 2047 à 2052 et de 2079 à 2086). Au cours des 30 dernières années, la température en Arabie Saoudite a déjà dépassé « le seuil de danger ». Le seuil de danger est la température qui est très dangereuse pour l’humain. La température dépassera « le seuil de danger extrême » dans les années qui viennent. Par conséquent, le Hajj est menacé par ce changement climatique.

Ces risques affecteront non seulement le site sacré de la Mecque, mais tous les autres au Moyen-Orient et en Asie.

Les effets principaux de l’augmentation de la température sur Le Hajj

Ces risques, auxquelles on doit faire face en raison d’élévation de la température, comprennent les coups de chaleur fatals, l’épuisement par la chaleur, les crampes musculaires, la déshydratation et les évanouissements. Les personnes âgées et vulnérables sont évidemment beaucoup plus à risque de ces problèmes.

Les effets secondaires de l’augmentation de la température sur Le Hajj

En 1990 et 2015 pendant Le Hajj, il y avait des bousculades humaines mortelles qui ont tué beaucoup de gens ; 1,462 décès en 1990 et 769 décès avec 934 blessés en 2015. Une bousculade humaine est quand il y a une foule émouvante, incontrôlée et dense. Ces bousculades mortelles ont coïncidé avec les années, les températures les plus élevées pendant le Hajj.

Vu que les pèlerins ont tendance à préférer d’accomplir Le Hajj pendant les mois plus frais, cela entraînera un surpeuplement pendant ces périodes et mettra la pression sur les ressources locales, les systèmes de gestion et les défis structurels s’intensifieront. Des restrictions seront très probablement imposées et il aura une réduction du nombre de personnes autorisées de faire Le Hajj, ce qui causera d’autres difficultés pour accomplir l’obligation religieuse.

 

écrit par : Nour Sadek