Le mécanisme de l’odorat

Éducation Njindam L. Ibrahim
odorat
Pexels - Tetyana Kovyrina

Les sens en biologie peuvent se définir comme des procédés par lesquels les différents organismes vivants détectent les signes de l’environnement. Ils sont très utiles dans la vie. Ils nous permettent de percevoir ce qui est bon ou dangereux et d’agir conséquemment. L’un de ses sens et pas les moindres est l’odorat. Son organe est le nez. Nous vous proposons de découvrir le processus qui permet à un être humain de détecter une odeur, le mécanisme de l’odorat.

Les récepteurs sensoriels

Le mécanisme de l’odorat commence au niveau des récepteurs sensoriels. Ce sont des chimiorécepteurs. En effet, ils détectent un message de nature chimique. Ce sont des récepteurs olfactifs. Ils sont situés sur la partie supérieure de la cavité nasale. Ils sont en réalité des neurones (cellules nerveuses). Les particules chimiques qui correspondent aux odeurs se fixent de manière compatible à un récepteur olfactif. Cette connexion déclenche la transduction du message environnemental (l’odeur) en message nerveux (interprétable par les centres nerveux). La transduction consiste à une série de réactions chimiques qui a pour but d’ouvrir les canaux ou pompes à ions situés dans la membrane plasmique des récepteurs olfactifs. L’ouverture de ces canaux permet l’entrée des Na+ et Ca2+ dans les neurones. L’influx de ces ions entraine la dépolarisation de la membrane des ions. Si la dépolarisation atteint un certain seuil, alors un message nerveux se crée. 

Le rôle des centres nerveux dans le mécanisme de l’odorat

Une fois le message nerveux produit, il est acheminé dans les centres nerveux. Ces derniers l’intègrent, l’interprètent et formulent des ordres relatifs aux données qu’ils ont reçus. L’un de ces centres est l’encéphale. Le message nerveux arrive d’abord au niveau du lobe temporal où se situer l’aire de projection sensitive de l’odorat. C’est à ce stade que le sujet est conscient qu’il détecte une odeur, mais ne peut l’identifier : c’est la sensation. Ensuite, l’information continue au niveau de l’aire pariétale où se trouve l’aire d’association motrice. C’est le travail de cette partie qui permet au sujet de pouvoir identifié l’odeur : c’est la perception. Le message nerveux peut également s’arrêter au niveau de la moelle épinière qui est un autre centre nerveux. Le mécanisme de l’odorat est relativement plus simple que les autres. 

Que se passe-t-il après la perception d’une odeur ?

Une fois qu’une personne perçoit une odeur, elle peut mener plusieurs actions. S’il s’agit d’une bonne odeur, celle d’un délicieux repas par exemple, les centres nerveux continuent de travailler. Les messages nerveux correspondant à cette bonne odeur arrivent au niveau de l’aire d’association motrice. Cette dernière formule l’ordre aux différents muscles du corps impliqués dans le déplacement. C’est ainsi que le sujet se déplace pour rejoindre la source de cette bonne odeur. Dans le cas où l’odeur indiquerait un danger, les ordres seront plutôt de s’éloigner de la source de cette odeur. 

Le mécanisme de l’odorat est relativement simple par rapport aux autres. Les structures de l’organisme qui sont impliquées dans ce sens permettent à l’homme de détecter plus de 1000 odeurs. ALLAH sait mieux. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim