Le pardon est-il vraiment si important ?

Professeurs Musulmans réunis dans la rue ensemble
Des amis Indiens Musulmans heureux, à Uttar Pradesh © Ziprashantzi | Dreamstime.com

Quand quelqu’un dont vous vous souciez vous fait du mal, vous pouvez vous accrocher à la colère, au ressenti et aux pensées de vengeance – soit d’embrasser le pardon et aller de l’avant.

Qui n’a pas été blessé par les actions ou les paroles d’un autre? Peut-être qu’un parent vous a constamment critiqué en grandissant, un collègue a saboté un projet ou votre partenaire a eu une liaison. Ou peut-être avez-vous vécu une expérience traumatisante comme avoir été maltraité physiquement ou émotionnellement par un proche. Ces blessures peuvent déposer chez vous des sentiments durables de colère et d’amertume, voir de vengeance. Si vous ne pratiquez pas le pardon, vous pourriez être celui qui paie le plus cher. En embrassant le pardon, vous pouvez également embrasser la paix, l’espoir, la gratitude et la joie.

“…Et quiconque ne pardonne pas aux autres ne sera pas pardonné.”

Les enseignements islamiques sur le pardon se trouvent dans des versets du Coran, qui encouragent fortement les musulmans à pardonner les actes répréhensibles tout comme Allah pardonnera aux gens les leurs le jour du jugement.

Il existe deux alternatives au pardon. L’une consiste à se venger, l’autre est de continuer à transporter la colère et la haine avec vous pendant plusieurs années ou le reste de votre vie. Les deux options ne vous libéreront pas de la douleur, elles ne vous permettront pas de vous laisser aller. Lors de la vengeance, on peut remarquer un soulagement à court terme de douleur, mais à la fin, vous vous rendrez compte que cela n’a pas du tout contribué au processus de lâcher la prise.

Celui qui execute la vengeance ne se sentira jamais véritablement mieux, mais il y a le fait que celui-ci s’est rabaissé au niveau de l’oppresseur. D’un autre côté, porter le fardeau avec vous ne va rien défaire et ne fera que vous blesser davantage.

En vérité, si vous ne pouvez pas surmonter votre propre fierté, vous ne pourrez jamais pardonner complètement à personne quoi que ce soit. Vous devez être capable de repousser toute fierté, colère, ressentiment, amertume ou haine qui reste en vous pour accepter la personne qui vous a blessée. Vous n’aurez pas accès à la compassion en vous si vous ne pouvez pas vous débarrasser des murs qui ont si fortement retranchés votre cœur.

Il est toujours important de prendre soin de soi, mais vous convaincre que ne pas pardonner quelqu’un est le bon choix est une illusion. La seule façon de se sentir libre de ces cicatrices c’est en admettant ouvertement que nous sommes tous des gens imparfaits qui deviennent parfois égoïstes. Nous avons tous besoin du pardon à un moment donné. Nous blessons tous les autres, mais la raison pours laquelle nous sommes capables de maintenir des relations très importantes dans nos vies est grâce au pardon.

Et Allah a dit: Montrez le pardon, demandez ce qui est bon et détournez-vous des ignorants.” (Surat Al-A’raf 7:199)

Lâcher la rancune et l’amertume peut faire de la place pour une meilleure santé et tranquillité d’esprit. Le pardon est certainement l’un des plus beaux cadeaux que vous puissiez vous offrir. 

 

Contribué par:  Zainab Tahir