Bulletin SalamWebToday
Inscrivez-vous pour obtenir des articles hebdomadaires SalamWebToday!
On est désolé, l'erreur provient de:
En souscrivant, vous adoptez la Politique de confidentialité et les Réglementations de SalamWeb.
Nouveauté

Le royaume de Bénin en Afrique de l’ouest

Histoire 11 Jan 2021
nigeria
© Udo Schotten | Dreamstime.com

Le Royaume du Bénin, situé dans les forêts du sud de l’Afrique de l’Ouest (Nigéria moderne) et formé par le peuple Edo. Le royaume a prospéré du 13e au 19e siècle de notre ère. La capitale, également appelée Bénin, était la plaque tournante d’un réseau commercial. Ce dernier était contrôlé exclusivement par le roi ou Oba. Ce réseau comprenait des relations avec des commerçants portugais qui recherchaient de l’or et des esclaves.

Le Bénin est entré en déclin au 18e siècle de notre ère lorsque le royaume a été déchiré par les guerres civiles. Puis conquis par les Britanniques en 1897 de notre ère. Les impressionnantes sculptures et plaques en laiton font aujourd’hui la notoriété du royaume. Elles sont considérées parmi les plus belles œuvres d’art jamais produites en Afrique.

La tradition Nok & Ife

La région du sud de l’Afrique de l’Ouest a été introduite — ou s’est développée — à la technologie du travail du fer à partir du 9e siècle au moins. Avec de meilleurs outils à utiliser dans l’agriculture, les rendements des cultures se sont améliorés. Les peuples de la ceinture de forêts pluviales et sèches qui traversent la partie sud de l’Afrique de l’Ouest ont défriché leurs villages.

Le Royaume d’Ife, situé au Nigéria d’aujourd’hui comme le Royaume du Bénin, a prospéré entre le 11e et le 15e siècle de notre ère. Le royaume a produit de nombreux bronzes fins, en particulier des sculptures expressives de têtes humaines.

Ife avait peut-être été influencé par la culture Nok antérieure du 5e siècle avant notre ère au 2e siècle de notre ère et Igbo-Ukwu, à son apogée au 9e siècle de notre ère. Dans les traditions orales du Bénin, c’est le roi d’Ife qui a envoyé un maître artisan vers le sud au Bénin à la fin du 13e siècle. Afin de répandre ses compétences sculpturales. Ce qui peut refléter le mouvement historique des peuples yoruba qui travaillent le fer.

La tradition Edo affirme également que ce sont eux qui ont invité le prince Oranmiyan d’Ife à les gouverner. Elle affirme aussi que c’est son fils, Eweka, qui est devenu le premier roi du Bénin. Comme le déclare l’historien de l’art, P. Garlake :

« Les mythes et traditions de la ville du Bénin désignent Ife comme l’origine de la royauté et de la fonte des cuivres » (139).

Les points de similitude entre l’art des deux cultures incluent :

  • L’utilisation d’un léopard en relation avec la mort.
  • Les serpents, comme ceux qui enlacent les pignons du palais béninois.

L’archéologie, cependant, n’a pas encore établi de lien solide entre ces États qui ont successivement dominé la partie sud de l’Afrique de l’Ouest au-dessus du golfe du Bénin.

La ville du Bénin

Le Bénin, la capitale du royaume, est situé à une trentaine de kilomètres de la côte et à l’ouest du fleuve Niger. Les fouilles de la ville ont révélé qu’elle était autrefois entourée de hauts travaux de terrassement. Cependant, comme il existe de nombreuses lacunes, on ne pense pas que celles-ci étaient à des fins défensives. Les murs ont peut-être servi à délimiter différents groupes de parenté dans la capitale. Tous fidèles au roi, mais chacun ayant ses propres terres agricoles périphériques. La ville aurait été encore divisée en quartiers pour les artisans appartenant à des guildes.

Le roi, sa cour et le palais étaient à la fois le cœur politique et spirituel du royaume du Bénin. Le palais avait de nombreuses cours et plusieurs galeries avec des piliers en bois pour soutenir le toit. Attachées à ces piliers se trouvaient les plaques de laiton qui sont considérées comme l’un des points forts de l’art ouest-africain de toute période.

 

écrit par : Imed El Mokhtar