Le Tabac : un suicide à petit feu

Santé Jamila Boudhakite
Tabac
Pexels-Basil MK

Le tabac est un produit chimique nuisible à l’homme et à sa santé. Le tabac contient de l’arsenic, du plomb, de la nicotine, du benzopyrène et du goudron. Selon plusieurs experts, fumer s’apparente à un suicide à petit feu, et le tabagisme est l’un des phénomènes les plus nuisibles de notre société. La cigarette a été découverte par Christophe Colomb, qui fut témoin de l’utilisation du tabac par certaines personnes pour traiter certaines maladies, en mettant le feu à certaines herbes et en respirant leur fumée.

Comment arrêter la consommation du tabac ?

Certaines personnes peuvent avoir du mal à arrêter de fumer. Les cigarettes contiennent en effet de la nicotine, une substance addictive. L’arrêt du tabac s’accompagne de l’apparition de symptômes inquiétants chez la personne. Ces symptômes se présentent sous forme de nervosité, de l’insomnie, des maux de tête, de l’envie de fumer et de la difficulté de concentration.

Une bonne préparation est l’une des étapes les plus importantes pour renoncer au tabac avec succès. Fumer devient, avec le temps, une habitude automatique, souvent difficile à surmonter. Afin d’être en mesure de changer toutes les habitudes associées au tabagisme, le fumeur doit en être plus conscient et doit identifier les incitations ainsi que de fixer une date précise pour arrêter de fumer et s’y tenir. Par ailleurs, il convient de noter qu’il existe deux méthodes différentes auxquelles les fumeurs ont recours afin d’arrêter de fumer :

  • Arrêter le tabac sans aide : cela consiste à ce que la personne arrête de fumer par elle-même. C’est-à-dire, sans faire appel à l’aide de spécialistes des programmes de sevrage tabagique, ni à l’utilisation de médicaments ou de produits facilitant l’arrêt du tabac que ce soit en arrêtant de fumer d’un seul coup ou progressivement.
  • Arrêter le tabac avec assistance médicale : dans ce cas, la personne à tendance à faire appel à un spécialiste des programmes de sevrage tabagique et/ou à utiliser des médicaments ou des produits aidant à arrêter de fumer.

Le tabac et son impact sur l’état psychologique

Beaucoup de personnes ont recours à la cigarette, en pensant que cela les aidera à se débarrasser de leur dépression et des tensions résultant des difficultés et des pressions de la vie. La plupart des fumeurs se dirigent vers la cigarette lorsqu’ils sont exposés à une situation douloureuse ou troublante, et c’est vrai ! La nicotine présente dans les cigarettes est absorbée par le cerveau quelques minutes après avoir été introduite dans le corps. Celle-ci contribue à remonter le moral et à soulager la tension et le stress, mais cet effet est temporaire et s’inverse rapidement.

Une exposition continue à la nicotine entraîne de multiples changements dans le cerveau. De telle sorte que le corps devient accro à la nicotine qu’il obtient en fumant. Les symptômes du manque de nicotine commencent à apparaître chez le fumeur lorsque les niveaux de nicotine dans son organisme diminuent. Parmi ces symptômes, on trouve que la personne souffre de violents maux de tête, d’une nervosité excessive, de troubles du sommeil et d’une prise de poids. Tout ceci lui fait ressentir un besoin urgent de fumer. D’où l’idée que fumer contribue à améliorer l’état psychologique d’une personne, étant donné que cela aide temporairement à stopper les symptômes de manque de nicotine dans le corps.

 

écrit par:  Jamila Boudhakite

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.