Le thobe palestinien

Contributor
dreamstime_s_150798521
© Mariusz Prusaczyk | Dreamstime.com

Le thobe palestinien fait partie de la culture et du folklore du peuple palestinien. Les Palestiniennes l’ont chérie à travers les âges jusqu’à présent, elles la portent encore à diverses occasions et en sont fières ainsi que de ses magnifiques couleurs et tissus qui expriment leur héritage et leur appartenance à la terre. Les thobes palestiniennes diffèrent d’un village ou d’une ville à l’autre pour de nombreuses raisons, dont les plus importantes sont la culture et le climat de cette région géographique et la nature de la vie et du travail de ses habitants. 

Par exemple, le thobe des femmes des régions montagneuses n’est pas brodé en raison de la dure vie des femmes qui y vivaient, leur travail dans l’agriculture et le manque de temps pour la broderie. Il diffère du thobe des femmes des régions côtières et désertiques, qui se caractérise par une broderie abondante en raison du fait que les femmes y ont plus de temps libre. Le thobe des femmes diffère selon qu’elles sont des zones urbaines, agricoles ou bédouines, le thobe de chaque région peut également être connu à travers les couleurs et les ornements, le rouge fonce pour Ramallah, le rouge et l’orange pour Beersheba, et les décorations et broderies sur chaque robe reflètent l’environnement, des arbres et des montagnes.

De plus, la robe diffère selon l’état pour qui elle a été faite, car la robe de la dame diffère de la robe de la mariée ou de la veuve.

Dans cet article, nous montrerons quelques robes palestiniennes avec une explication simple de sa zone géographique et de son style.

Thobe Al-Meles : c’est un thobe qui est généralement fait de soie noire, spécifique à la région de Jérusalem, et c’est pourquoi on l’appelle al-Thobe al-Qudsi ou al-Maqdisi. Il se caractérise par ses couleurs limitées, et il est principalement dominé par le rouge ardent, qui est la couleur dominante, et un peu de jaune est parfois ajouté. Il existe de nombreuses formes géométriques de losanges et de triangles de différentes tailles, ce thobe est fait de coton épais en raison de la froideur de la région.

Al-sabawi thobe : Il est fait d’un ancien tissu noir fabriqué dans la région de Beersheba. Beersheba se distingue par ses thobes qui expriment le statut de la femme comme suit :

Pour les jeunes filles, la robe est noire, et est brodée dans une seule couleur (qui est le bleu), avec beaucoup de décorations. 

Celui de la femme veuve est brodé de bleu. Ses décorations sont petites et ne s’étendent pas sur de grandes distances, au milieu, des points décoratifs sont répartis en vert.

La robe de mariée, elle se caractérise par des couleurs attrayantes et joyeuses, à travers lesquelles les lignes de broderie et de nombreux fils dorés sont appelées « les lignes des bijoux ».

Robe rayée : ce thobe est en soie rayée, il est généralement en bleu foncé, rouge orangé ou blanc. Ce thobe est porté par les femmes comme une robe informelle dans leur vie quotidienne, notamment en travaillant sur le terrain ou à la maison.

Dajani thobe : Le nom de ce thobe était associé à une ancienne divinité cananéenne (le dieu Dagon), la moitié supérieure était un humain et la moitié inférieure était un poisson.

Les femmes palestiniennes côtières portaient fréquemment cette robe à Majdal (Ashkelon), Gaza, Ashdod et Beit Dajan (près de Jaffa).

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.