Le Turkménistan : un pays doté de grandes richesses

Monde 12 Avr 2021 Njindam L. Ibrahim
Turkmenistan
© Peter Hermes Furian | Dreamstime.com

Le Turkménistan a longtemps été une république de l’URSS. Situé en Asie centrale, il partage des frontières naturelles ou non avec l’Ouzbékistan, l’Afghanistan, le Kazakhstan, l’Iran, et la mer Caspienne. C’est un pays qui a un sous-sol riche en hydrocarbures.

Ce qu’il faut avoir sur le Turkménistan

Depuis son indépendance en 1991, le Turkménistan ne cesse de se développer. Il a une superficie de 488 100 km². Constitué d’une population majoritairement musulmane, le pays compte environ 5 411 012 hab. Selon certaines études, 89 % de la population pratique l’islam. En plus d’être la capitale du Turkménistan, Achgabat est aussi la plus grande ville du pays. Habitué aux échanges commerciaux, on comprend aisément pourquoi le pays a sa propre unité monétaire, le manat turkmène.

Par ailleurs, le Turkménistan est un pays cosmopolite. On y trouve des groupes ethniques tels que les Turkmènes, les Ouzbeks, les Russes, les Ukrainiens, etc. Puisque les Turkmènes constituent le groupe majoritaire, ce n’est pas surprenant que le turkmène soit la langue officielle du pays. Sur le plan climatique, le pays est dominé par le climat continental sec. Le Turkménistan est présenté comme le pays le plus sec d’Asie centrale. La moyenne annuelle des précipitations est comprise entre 76 et 398 mm.

Informations importantes sur l’économie du pays

Tout comme la plupart des pays de l’Asie centrale, le Turkménistan a un sous-sol riche. On y trouve des richesses telles que le pétrole, le gaz naturel, le brome, l’or, le cuivre, le platine, etc. Largement dominée par le pétrole et surtout le gaz naturel, l’économie du pays est assez dynamique. Le Turkménistan est compté parmi les plus grands producteurs de gaz naturel. Possédant la quatrième réserve de gaz naturel au monde, cette richesse représente 60 % des exportations. Outre ces richesses, le Turkménistan fait partie du top 10 des producteurs de coton. Et tout comme le Tadjikistan, le Turkménistan est un grand éleveur de moutons karakul. Ce dernier permet de produire de la laine de très bonne qualité. La production industrielle tourne autour de l’agroalimentaire, du textile, et de la fabrication de tapis. 

Ces lieux qu’il faut absolument visiter au Turkménistan

Le Turkménistan est un pays qui attire de nombreux visiteurs chaque année. Il possède des lieux mythiques qui ne cessent de séduire. Le pays abrite l’une des plus grandes curiosités naturelles du monde. Il s’agit en fait du cratère de Darvaza. Né d’un accident industriel, le cratère de Darvaza, encore appelé la porte de l’enfer, brûle depuis près de 40 ans. Rien jusqu’ici ne parvient à l’éteindre. Avec ses 60 m de rayon, cette curiosité est l’un des lieux les plus visités du pays.

 Loin de la fournaise, on peut visiter la capitale Achgabat, encore appelée la ville de l’amour. On y trouve de grands monuments comme l’Arche de la neutralité et le Mémorial du tremblement de terre. Outre ces lieux symboliques, on peut effectuer la prière dans la belle et incroyable mosquée Ertugul. Cette dernière fascine par son architecture, ses motifs, et surtout son grand dôme. Par ailleurs, le Turkménistan dispose d’un grand musée national, ce qui lui permet de vulgariser la culture du pays.

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim