Les 3 types de Coeurs pour Allah

Foi en Allah avec trois coeurs
Trois coeurs, Rouge et Gris, vacances © Czarnybez | Dreamstime.com

On peut considérer le coeur dans plusieurs cadres et de diverses manières. Aujourd’hui nous allons le considérer dans l’encadrement de trois types en commençant avec le plus désirable – le coeur sain:

Le Coeur Sain:

«Le jour où ni la richesse ni les fils ne seront d’aucune utilité, sauf pour quiconque apporte à Allah un cœur sain.» [Coran 26: 88-89]

En définissant le cœur sain, on dit que c’est un cœur purifié de toute passion qui conteste ce qu’Allah ordonne ou conteste ce qu’Il interdit. Il est libre de toute impulsion qui contredit son bien.

En conséquence, il est protégé contre l’adoration de quoi que ce soit d’autre qu’Allah (SWT) et ne recherche le jugement d’aucun autre que celui du Prophète Mahomet (que la paix soit sur lui). Les services de ce coeur sont exclusivement réservés à Allah, volontairement et avec un amour dévoué, ayant une totale confiance; lui rapportant toutes les questions, dans la peur et dans l’espoir.

Quand il aime, son amour est dans le chemin d’Allah (SWT). S’il déteste, il déteste à la lumière de ce qu’Allah déteste. Quand il donne, il donne pour Allah. S’il refuse, il retient pour Allah.

Un serviteur avec un cœur sain doit le consacrer jusqu’à la fin de son voyage et ne pas baser ses actions et son discours sur ceux d’aucune personne à l’exception du Messager d’Allah (PSL). Il ne doit donner aucune priorité à toute autre foi, parole ou action sur celles d’Allah et de Son Messager, qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix. Allah dit:

«Oh vous qui croyez, ne vous mettez pas au-dessus d’Allah et de Son Messager, mais craignez Allah, car Allah écoute et sait. » [Coran 49: 1]

Le Coeur Mortel:

Celui-ci est essentiellement contraire au cœur sain. Il ne connaît pas son Seigneur et ne l’adore pas comme Il le commande, de la manière qui Lui plaît. Il s’accroche plutôt à sa convoitise et à ses désirs, même si ceux-là risquent de susciter le mécontentement et la colère d’Allah (SWT).

Il adore des choses autres qu’Allah (SWT), et son amour et ses haines, et son don et son refus, proviennent de ses propres caprices qui sont d’une importance primordiale pour lui et qu’il préfère au plaisir d’Allah.

Ses caprices sont son imam. Sa convoitise est son guide. Son ignorance est son chef et ses impulsions brutes sont son élan. Il est plongé dans son souci des objectifs du monde. Il est ivre de ses propres fantaisies et de son amour pour les plaisirs hâtifs et fugaces.

La vie la met en colère et lui plaît, et la passion la rendra éventuellement sourd et aveugle à tout sauf au mal. Associer et tenir compagnie au propriétaire d’un tel cœur c’est tempérer la maladie: vivre avec lui s’équivaut à prendre du poison et se lier d’amitié avec lui signifie une destruction totale…

Le Coeur Malade

Il s’agit d’un cœur incorporant la vie ainsi que la maladie. Le premier coeur le soutient à un moment, le second à un autre, et il suit le chemin du coeur qui parvient à le dominer. Il a de l’amour pour Allah, la foi en Lui, la sincérité envers Lui et la confiance en Lui, et c’est ce qui lui donne de la vie.

Cependant, il a également une soif de désir et de plaisir et il s’efforce d’expérimenter sur ceux-là. Il est plein d’auto-admiration, qui peut le conduire à sa propre destruction. Il écoute deux appelants: Allah (SWT) et Son Prophète (que la paix soit sur lui); et l’autre – l’appelant des plaisirs éphémères de ce monde.

Il répond à celui qui a le plus d’influence sur lui à ce moment-là. Le premier cœur est vivant, soumis à Allah (SWT), humble, sensible et conscient; le second est cassant et mort; le troisième oscille entre sa sécurité ou sa ruine. Essayons donc tous d’adhérer aux principes du Premier Coeur, celui qui Aime Allah et celui que Allah aime le plus.