Les dangers de l’automédication

Enfant et mère sont allés chez le docteur, automédication
Pédiatre Arabe traite un enfant avec une mère © Vadimgozhda | Dreamstime.com

Les gens souffrent de maladies pour différentes raisons; parfois en raison d’un changement de régime alimentaire, un temps un peu trop froid, une immunité affaiblie, même la prise d’un médicament inadapté peut vous rendre malade. Il semblerait cependant que nous invitions la plupart de nos maladies nous-mêmes, prenant l’exemple tout simple des ingrédients mélangés dans nos aliments et boissons qui sont souvent extrêmement néfastes à la santé, et pourtant on continue de les consommer. 

Pour obtenir un soulagement des maladies, en plus de faire Du’a dans la cour bénie d’Allah, nous devons également prendre les bons médicaments, mais rappelez-vous que la prudence est primordiale. 

Tout d’abord, si nous voulons éviter la maladie, nous devrons nous faire soigner de celle-ci non pas par nous-mêmes, en lisant une prescription mentionnée dans un livre de médecine ou un Hadees béni, mais plutôt, en consultant un vrai médecin pour un traitement. Notre bien-aimé Rasool a parlé à un patient de son traitement, mais ne l’a pas soigné seul et l’a envoyé chez un médecin.

Sayyiduna Sa’d Bin Abi Waqas a déclaré: «Je suis tombé malade une fois. Le bien-aimé Rasool est venu s’enquérir de ma santé. Il a placé sa main bénie sur ma poitrine, j’ai ressenti la fraîcheur [de la main bénie] et il a dit: «Vous êtes un patient cardiaque, allez chez Hairs Ibn Kaladah Saqafi, il traite [les patients]. Il [prendra] sept «dattes Ajwah de Médine et les moudra avec leurs grains et vous le fera boire». (Abu Dawood, vol. 4, pp. 11, Hadees 3875)

On ne doit jamais entamer l’automédication puisqu’il peut y avoir de nombreuses effets et conséquences nocifs des médicaments. Certaines d’entre elles sont les suivantes: prendre plus que la dose prescrite, ingérer tout en mangeant, donner aux enfants des médicaments pour adultes ou simplement le fait d’avoir des produits dangereux utilisés dans les médicaments.

Il faut toujours prendre des précautions avec des choses que l’on ne connait pas. Alors, obtenez toujours une prescription médicale depuis un médecin authentique et suivez les instructions. Si quelqu’un souffre d’allergies en raison d’un médicament, il doit en informer son médecin le plus rapidement possible. Si la maladie s’intensifie ou reste inchangée au moment ou après la prise de médicaments, il ne doit pas se précipiter à prendre d’autres médicaments mais plutôt consulter son médecin. On doit aussi prendre les médicaments pendant une période spécifique pour que le traitement soit efficace, comme prescrit par le médecin. Le patient ne doit y apporter aucun changement.

En outre, il est important de savoir que les médicaments pour adultes sont souvent nocifs pour les enfants, par exemple, les médicaments pour adultes dans lesquels de l’aspirine est ajoutée provoquent des maladies rénales et cérébrales chez les enfants. De même, si les enfants de moins de 10 ans reçoivent de la «tétracycline», leurs dents jaunissent et leur croissance osseuse est affectée. En effet, les questions concernant les enfants nécessitent plus d’attention car leur dose de médicament diffère souvent de la dose régulière. Donnez toujours la quantité d’un médicament aux enfants selon la prescription du médecin et n’oubliez pas de donner des médicaments aux enfants en votre présence, sinon ils pourraient en prendre une surdose.

Ne donnez pas de médicaments aux enfants en disant que c’est du «dessert» ou «jus» mais dites plutôt clairement: «C’est un médicament», afin qu’ils s’habituent à en prendre pour le futur.

Les bébés allaités ou les bébés à l’intérieur de l’utérus des mères peuvent de même être affectés par les médicaments pris par leurs mères. Par conséquent, les femmes enceintes ne devraient utiliser aucun médicament selon leurs propres désirs, mais plutôt, elles devraient utiliser des médicaments après avoir consulté leur médecin.

Les femmes qui allaitent doivent également être très prudentes lors de l’utilisation de médicaments car de nombreux se mélangent avec leur lait et s’avèrent nocifs pour leurs bébés. S’il est nécessaire de prendre des médicaments, ils doivent le faire lorsqu’il y a un écart d’au moins une heure entre la prise du médicament et l’allaitement.

En bilan, l’automédication sans vraies connaissances en médecine mène très souvent aux malaises, maladies et parfois aux désastres, surtout quand cela peut affecter vos enfants. Par conséquent, renseignez-vous bien avant de vous engager avec les médicaments qui ne vous sont pas intelligibles.