Les différentes niveaux d’organisation écologique

Éducation Njindam L. Ibrahim
dreamstime_s_138532926
© Pop Nukoonrat | Dreamstime.com

L’écologie est la branche de biologie qui étudie les relations qui existent entre les êtres vivants et leur milieu. Cette discipline est très vaste. En effet, il existe une grande diversité dans le monde vivant. Cette diversité complexifie le travail des écologistes. Pour mieux comprendre cette discipline, il est important de connaitre ses différentes spécialités ou domaines d’étude : les niveaux d’organisation écologique. Nous vous proposons de les découvrir.

Les individus

Le premier niveau d’organisation écologique est l’individu qui correspond à un organisme vivant. Certains écologistes travaillent uniquement sur quelques individus. Ce domaine comprend deux sous-domaines : l’écologie physiologique et l’écologie du comportement. Le premier consiste à comprendre les mécanismes physiologiques et anatomiques qu’un organisme vivant utilise pour résoudre les problèmes que lui pose son environnement physique et chimique. Par exemple, comment s’adapte-t-il aux variations de température, de variations de quantités de ressources (eau, énergie, nutriments…) ? Quant au deuxième, il explique les changements de comportement des différents êtres vivants.

La population

C’est le deuxième niveau d’organisation écologique. La population est l’ensemble des individus appartenant à la même espèce et vivant dans un milieu précis. Les écologistes qui exercent dans ce secteur étudient les données qui se rapportent à la génétique des populations, la distribution et l’abondance de la population, la dynamique des populations, etc. Ils se penchent également sur les interactions qui existent une population et d’autres êtres vivants comme la compétition pour les ressources, les interactions d’exploitation comme la prédation, le parasitisme, etc.

La communauté et l’écosystème

La communauté est la 3e organisation écologique qui correspond à l’ensemble des individus d’espèces différentes qui vivent dans un milieu précis. L’écosystème quant à lui est la 4e organisation écologique qui correspond à l’ensemble formé par une communauté et le milieu physique et chimique dans lequel elle vit. Les écologistes qui opèrent dans ces deux domaines sont concernés par des facteurs similaires tels que : la diversité des espèces (l’abondance et la distribution des espèces), la production primaire d’énergie et sa distribution, le cycle des nutriments, etc. Cependant, il existe une différence non négligeable entre les deux. Les écologistes des communautés se concentrent uniquement sur les êtres vivants, tandis que les écologistes des écosystèmes se concentrent du milieu physique de la communauté en plus de la communauté elle-même. Il étudie les facteurs climatiques du milieu (température, précipitation, composition du sol…).

Les organisations écologiques de grande échelle

Il s’agit de l’écologie des paysages (qui est la moins grande), de l’écologie géographique et de l’écologie globale qui est la plus grande et la plus complexe. Ces organisations écologiques sont caractérisées par des phénomènes dits régionaux et de longues durées. Nous pouvons citer certains grands phénomènes géologiques qui résultent des mouvements de plaques comme la subduction, le métamorphisme, etc. Les écologistes de ce type d’organisation sont généralement impliqués et consultés pour les projets d’envergures globales comme la mesure des impacts des industries sur le globe terrestre.

Chaque organisation écologique est importante. Il ne faut donc en négliger aucune pour un bien-être global. Allah sait mieux. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.