Les « fake news », un nouveau type de virus

Monde Contributor
questionmark
© Niroworld | Dreamstime.com

Qui croire dans un monde de désinformation ?

Déterminer la vérité des « fake news » dans une ère des réseaux sociaux est un véritable ultimatum. Aujourd’hui, nous détenons un nombre illimité d’informations qui s’accumule tous les jours, qu’il en devient extrêmement difficile de traiter. Le dilemme dans un monde de post-vérité est de qui croire, alors que tout semble être sceptique. 

Les « fake news », un nouveau type de virus

Internet a permis l’émergence des « fake news ». Évidemment, les « fake news » ont existé depuis la nuit des temps, mais l’Internet a accentué sa propagation. Ainsi, l’information circule à une vitesse incroyable, en partie grâce aux différents réseaux sociaux. Un peu comme un virus, elle se propage à toute allure et touche le monde entier. C’est ce qui fait qu’une simple rumeur peut traverser toute la planète et devenir une véritable actualité à la une des journaux. Les « fake news » peuvent être suivis des preuves fabriquées pour accéder plus facilement à la confiance des gens. Le véritable instrument de pouvoir est la manipulation à travers les émotions. La peur, la colère et la tristesse sont les véritables alliées de la fausse information. Ainsi, ils permettent d’augmenter leurs chances pour que l’information soit considérée comme légitime. D’autant plus, il faut comprendre que ce n’est pas parce que vous écoutez une personnalité autoritaire que vous devez la croire sur parole. Le discours d’un président, l’homme à qui vous aviez confié votre pays, ne se révélera pas toujours véridique.  

Esprit critique, plus important que jamais  

À l’ère digitale, l’homme est devenu fainéant et donc il a tendance à croire facilement ce qu’il voit sur Internet. Vérifier les faits prend du temps, ainsi, on préfère placer notre confiance à l’information qui circule sur Internet. Il est plus que jamais important de développer un esprit critique pour faire une analyse de l’information qui se trouve devant nous. Une opinion légitime doit s’appuyer sur des faits pour être acceptée. D’autant plus, voir que l’information est partagée par de nombreux utilisateurs, nous pousse à croire que l’information est vraie. Notamment, lire une même information plusieurs fois au cours de la même journée sur de différentes plateformes, nous pousse à y croire à son authenticité. Il est donc important de vérifier les sources. Aujourd’hui, il est très facile de prendre une photo, d’ajouter un titre choquant et la faire circuler sur les réseaux sociaux. Le tour est joué et l’information est déjà à la une des tous les journaux. 

Enfin, un des plus grands dilemmes, c’est de ne pas se laisser croire aveuglément à ce qu’on voit et d’avoir recours au « fact-checking ». Il est important de faire la distinction entre le vrai et le faux. Vivre dans un monde de post-vérité peut être relativement anxieux puisqu’on ne sait pas qui croire. Ainsi, à l’avenir, l’éducation a un énorme rôle à jouer pour permettre à de futures générations de pouvoir déchiffrer la réalité d’une fausse information. 

 

écrit par : ANGUTAYEVA Madina

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.