Les quarante règles de l’amour selon Shams de Tabriz

Philosophie Contributor
Zen
Pexels - Kaboompics .com

Shams de Tabriz fut un mystique soufi entre 1185 et 1248. Pendant son aventure de rencontre avec Jalal Eddine Rumi, Shams nous a annoncé quarante règles de l’amour pleines de sagesse et de connaissance.  D’où la nécessité d’extraire quelques règles à méditer quotidiennement. Voici 7 règles à adopter dans notre vie quotidienne des quarante règles de l’amour selon Shams de Tabriz

  • La première règle selon Shamsde Tabriz analyse la relation qu’on mène avec Dieu : « La manière dont tu vois Dieu est le reflet direct de celle dont tu te vois. Si Dieu fait venir surtout de la peur et des reproches à l’esprit, cela signifie qu’il y a trop de peur et de culpabilité en nous. Si nous voyons Dieu plein d’amour et de compassion, c’est ainsi que nous sommes. »

 

  • La sixième règle rapporte l’art de conversation : « La plupart des problèmes du monde viennent d’erreurs linguistiques et de simples incompréhensions. Ne prenez jamais les mots dans leur sens premier. Quand vous entrez dans la zone de l’amour, le langage tel que nous le connaissons devient obsolète. Ce qui ne peut être dit avec des mots ne peut être compris qu’à travers le silence.»

 

  • La huitième règle selon Shams concerne le désespoir : « Quoi qu’il arrive dans la vie, si troublant que tout te semble, n’entre pas dans les faubourgs du désespoir. Même quand toutes les portes restent fermées, Dieu t’ouvrira une nouvelle voie. Sois reconnaissant! Il est facile d’être reconnaissant quand tout va bien. Un soufi est reconnaissant non pas pour ce qu’on lui a donné, mais aussi pour ce qu’on lui a refusé. »

 

  • La quinzième règle porte sur la perfection : “Dieu s’occupe d’achever ton travail, intérieurement et extérieurement. Il est entièrement absorbé par toi. Chaque être humain est une œuvre en devenir qui, lentement mais inexorablement, progresse vers la perfection. Chacun de nous est une œuvre d’art incomplète qui s’efforce de s’achever.”

 

  • La dix-septième règle suggère le remplacement de la haine par l’amour : “La seule vraie crasse est celle qui emplit nos cœurs. Les autres se lavent. Il n’y a qu’une chose qu’on ne peut laver à l’eau pure : les tâches de la haine et du fanatisme qui contaminent notre âme. On peut tenter de purifier son corps par l’abstinence et le jeune, mais seul l’amour purifiera le cœur.” 

 

  • La dix-neuvième règle selon Shams implique l’amour de soi : “Si tu veux changer la manière dont les autres te traitent, tu dois d’abord changer la manière dont tu te traites, Tant que tu n’apprends pas à aimer, pleinement et sincèrement, tu ne pourras jamais être aimée. Quand tu arriveras à ce stade, sois pourtant reconnaissant de chaque épine que les autres pourront jeter sur toi. C’est le signe que, bientôt, tu recevras une pluie de roses.”

 

  • La trente-huitième règle propage l’espoir : “Il n’est jamais trop tard pour se demander : ‘Suis-je prêt à changer de vie? Suis-je prêt à changer intérieurement?’ Si un jour de votre vie est le même que le jour précédent, c’est sûrement bien dommage. À chaque instant, à chaque nouvelle inspiration on devrait se renouveler, se renouveler encore. Il n’y a qu’un moyen de naître à une nouvelle vie : mourir avant la mort.”

 

écrit par : Salma Khaila