L’Impact du monde Musulman sur l’Europe via l’Andalousie

pont médiéval en cailloux
Vue de pont en pierre, Ronda - Andalousie, Espagne © Francois Lariviere | Dreamstime.com

En commençant par la cuisine, les desserts frits ont été introduits en Europe par les habitants d’Al-Andalus. Une grande partie des bonbons connus en Espagne aujourd’hui sont d’origine arabe, en particulier ceux à base de miel, d’amandes et de noix. C’est le cas du célèbre nougat d’Alicante. Un autre plat très répandu dans le pays ce sont les Almojabanas, des beignets au fromage de chèvre frais assez faciles à faire, provenant de l’arabe “Al” (l’article) + “Mo” (celui qui fait l’action) + “Habn” (Fromage).

Recette (Fromage Almojabanas):

Ingrédients :

Pour la pâte : 200 grammes de farine ; un quart de litre d’huile d’olive ; 200 centilitres d’eau ; six œufs ; deux cuillères à soupe de sucre ; 200 grammes de fromage de chèvre frais.

Pour le sirop : 200 grammes de miel ; trois quarts de litre d’eau ; de l’écorce d’un citron.

Préparation :

On met un récipient au feu avec l’eau, l’huile et le sucre. Quand il commence à bouillir, on le retire du feu en ajoutant de la farine.

On agite dans le récipient en essayant de ne pas faire de grumeaux. On le remet à chauffer à feu doux sans cesser de remuer. On le retire du feu et on laisse refroidir. On ajoute les œufs et le fromage. Les beignets sont façonnés et frits dans l’huile d’olive.

Quand le sirop est cuit, on y baigne les almojabanas pour leur donner consistance et goût.

L’influence de la langue Arabe:

Au cours de sept siècles, d’innombrables mots arabes sont venus enrichir l’espagnol. L’espagnol actuel se distingue des autres langues romanes par l’importance de l’apport arabe : 1 300 mots sont d’origine arabe dont 800 commencent par l’article «al» (ou sa contraction a-) comme:

“olive”(aceituna) de l’arabe “al zeitoun”, “oreiller”(almohada) de “al muhadda”, “hôtesse de l’air”(azafata) de “safat” (panier plat en forme de plateau), “le hasard”(azar) de “zahr” (fleur qui a été peinte sur l’une des faces d’un dé) ou par consonnes d’origine arabe : “z” (ceta) et “j” (jota).

aceintuna olive
acequia canal d’irrigation
adelfa laurier-rose
adobe pisé (brique)
ajuar trousseau (de mariée)
alacena placard à provisions
albañil
albaricoque 
abricot
alberca bassin, réservoir d’eau
alcachofa artichaut
alcantarilla
alcohol 
alcool
aldea petit village
alfarero potier
alfiler épingle
alfombra tapis
alforja besace
álgebra algèbre
algodón coton
alhaja bijou, joyau
almacén milieu

almíbar sirop
almohada oreiller
alpargatas espadrilles
alquitrán
alubia 
haricot blanc
arrabal faubourg
arroz riz
azafata hôtesse
azafrán safran
azar hasard
azahar fleur d’oranger
azotea terasse
azúcar sucre
en balde en vain
barrio quartier
berenjena aubergine
café café
candil lampe à huile
caravana caravane
corral cour (de ferme)
chaleco gilet

 

espinacas épinards
fideo vermicelle
gabán pardessus
gandul flemmard
garrafa carafe
guitarra guitare
jabalí sanglier
jarabe sirop
jarro pichet
joroba bosse
laúd luth
máscara masque
mazorca épi
naranja orange
¡ojalá ! pourvu que…, si seulement …
ola vague
sandía 
pastèque
tambor tambour
taza tasse
zaguán entrée (d’une habitation)
zanahoria carotte

Par ailleurs, l’art de l’Al-Andalus, depuis ses débuts, portait une importait influence sur l’art mudéjar (style d’ornementation  /architecture fréquemment utilisé en Ibérie), les maçons musulmans ayant travaillé en Espagne chrétienne jusqu’au 16ème siècle.

L’art mudéjar a prospéré en Espagne du 13ème au 16ème siècle, caractérisé par un rassemblement d’éléments de l’art chrétien et d’ornementation et architecture arabe. Cette heureuse fusion donne une apparence tout à fait particulière et esthétique.

L’apport architectural:

Les musulmans ont construit des palais et des mosquées, dont le magnifique palais Alcazar de Séville et l’épique mosquée de Cordoue.

La superficie de 24000 m2 de la Grande Mosquée de Cordoue était couverte par une forêt de 850 colonnes formant les fameux arcs en fer à cheval, typiques de la période Omeyyade.

Les murs de certaines villes espagnoles, qui avaient pour fonction de protéger la cité sont encore préservés comme celles de Avila, Tolède, Badajoz, Caceres et Cordoba.

« Le jardin du bonheur éternel n’est pas en dehors de vous mais sur votre terre. Ne croyez pas que demain vous vous entrerez en enfer. On n’entre pas en enfer après avoir été au paradis ! » Ibn Jafaya (XIe-XIIe siècles)

Par cela l’Europe a, en quelque degré, hérité depuis les Arabes le type et le ménage des jardins et des espaces de rencontre.

Enfin un élément architectural très répandu aujourd’hui et qui s’est déjà enraciné fortement dans la culture européenne à cette époque-là sont les tuiles céramiques.
Celles-ci ornent toujours les soubassements des murs, plinthes, sous les grandes fenêtres des pièces de réception, et continuent d’être un élément de décoration important dans toute la péninsule.