L’Islam au Nigeria

Islam 28 Fév 2021 Contributor
dreamstime_m_92750752
© Natanael Alfredo Nemanita Ginting | Dreamstime.com

Le Nigeria compte 182 millions d’habitants, selon les statistiques de 2015. C’est le pays le plus peuplé du continent africain. Actuellement, il n’y a pas de nouvelles statistiques sur le nombre de musulmans et de chrétiens. Cependant, en 2006, les résultats des statistiques officielles ont été publiés, et la population a atteint 140 003 542 habitants. Dans cet article, nous allons savoir plus sur L’Islam au Nigeria.

L’Islam au Nigeria                                                                                                                                          

L’entrée de l’Islam au Nigeria est le résultat de l’action des commerçants arabes. Cette entrée s’est faite au neuvième siècle après J.-C. depuis la ville de Brno au nord-est. Selon d’autres sources, son entrée aurait eu lieu dès 666 après J.-C. par Aqaba Ibn Nafi lorsqu’il a atteint le bassin du lac Tchad. La religion se répandit au onzième siècle jusqu’à devenir la religion de la cour et de l’État.

Après l’indépendance du Nigeria en 1960 du colonialisme britannique, un nouvel appui a été donné à la diffusion de l’Islam. Le programme d’islamisation dans la région du nord sous l’égide du Premier ministre a permis d’islamiser plus de 100 000 personnes. Cependant, le coup d’État militaire de 1966 a mis fin à ce programme. Les tensions entre les musulmans et les chrétiens existent depuis longtemps, mais l’expansion de l’Islam dans le nord du Nigeria a amplifié ces tensions.

Depuis la fin des années 1970, des mouvements de réforme de l’Islam au Nigeria ont commencé à émerger. Parmi eux, le mouvement Izala, Metatsin et Dar al-Islam. Les mouvements plus récents sont de plus en plus connus pour leur utilisation d’armes. Par ailleurs, de nombreux musulmans de différentes branches et croyances au Nigeria rejettent ses idées et ses méthodes.

Bien que le gouvernement central du Nigeria ait publiquement reconnu que la Charia n’est pas conforme à la constitution fédérale du pays, la loi islamique a été adoptée en juin 2001 dans l’État de Kano. En 2002, dix autres États ont suivi.

L’Islam au Nigeria est en pleine expansion. Même les estimations indiquent que 80 à 85 millions de Nigérians sont considérés comme musulmans. C’est-à-dire environ, 50 % de la population totale, et la majorité d’entre eux sont issus de la communauté sunnite. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une statistique unifiée, elle inclut également une variété de points de vue. Par exemple, cette question inclut : les soufis et les membres de Boko Haram. Quant à la communauté chiite, les estimations indiquent qu’elle compte entre 4 et 10 millions de Nigérians, dont la plupart à Sokoto. En général, les tribus Haoussa et Fulani sont les plus grandes tribus musulmanes du pays. La plupart d’entre elles travaillent dans l’agriculture, et certaines pratiquent l’artisanat et le commerce. Les Haoussas sont fortement présents dans les affaires militaires et politiques, puisqu’ils sont basés dans le nord du pays.

Le triangle (religieux — politique — pétrole) est au centre de la crise de l’État nigérian. La raison derrière ceci est que le contenu de la carte du Nigeria est très complexe, avec une population de plus de 150 millions d’habitants. Puis une vaste zone géographique de 900 mille kilomètres carrés. Elle compte plus de 250 groupes ethniques. Sans oublier, bien sûr, la richesse pétrolière qui est la plus importante d’Afrique. Tout cela dans le contexte d’un intérêt international croissant. Ce qui a été mentionné précédemment fait de la construction et de la gestion de l’État au Nigeria. Un grand défi pour tout homme politique ou dirigeant.

 

écrit par : Jaafar Benyoucef