L’université : un parcours du combattant

Éducation 31 Mar 2021 Contributor
Opinion
pexels-ekrulila-2292837
Pexels - Ekrulila

La vie à l’université est un vrai calvaire. Chaque année, ils sont des milliers à braver le concours du baccalauréat, examen leur ouvrant la porte aux études supérieures. Remplis de rêves, ils aspirent tous à une vie meilleure une fois leur diplôme en poche. Mais entre réalité et rêves, le fossé est bien grand et malheureusement certains y restent. À travers cet article, nous abordons quelques difficultés auxquelles sont confrontés les étudiants dans les universités en Afrique et ailleurs. 

Les conditions de vie précaires des étudiants à l’université

Les étudiants à travers le monde partagent les mêmes réalités de précarité de conditions de vie et d’études. Souvent abandonnés à leur propre sort, certains font des jours sans avoir de quoi mettre sous la dent. D’autres viennent de la campagne et ne connaissent personne, sont obligés de se débrouiller sans aucune aide extérieure. Vu le nombre des étudiants sans cesse croissant, les services d’aide sont très vite débordés. L’obtention d’une chambre à la cité universitaire est une péripétie digne d’un film hollywoodien. Coincés dans des dortoirs souvent très étroits et peu confortables, des étudiants passent des jours en buvant de l’eau. Pour joindre les deux bouts, certains vont à la quête d’un emploi à temps partiel. Imaginez, vigile la nuit, et étudiant à l’université la journée, à quel moment dort-il ? 

Un système éducatif raté ?

Les universités publiques en Afrique de l’Ouest souffrent terriblement du manque d’infrastructures pour contenir la masse d’étudiants qui débarque chaque année. Celles qui existent sont soit insuffisantes ou en piteux état. En conséquence, les salles de cours ne suffisent plus. Du coup, pour chaque cours, c’est la course à la place. Les heureux retardataires suivront le cours debout et les moins chanceux à travers les fenêtres. En outre, depuis la globalisation et l’essor de la technologie, le marché de l’emploi est sans cesse en mutation. Malheureusement, tout porte à croire que le système éducatif lui est statique. Ainsi, ceux qui se sont diplômés sont confrontés au chômage et peinent à joindre les bouts entre petits boulots par-ci par-là. 

 La désillusion

Innocent et rempli de rêves, tout émerveille le jeune étudiant, notamment le restaurant universitaire. Mais plus les années passent, les situations se détériorent et là, il commence à douter. En arrivant, il rêvait décrocher son premier diplôme universitaire, obtenir un emploi et retourner prendre soin de sa famille. Mais après trois années, le voilà coincé en première année espérant toujours de pouvoir débuter ses premiers modules. Certains étudiants sont contraints de renoncer à leurs rêves parce qu’une fois le diplôme en main, ils réalisent que leur université manque d’accréditation. 

Pendaison, immolation, défenestration, les étudiants ne manquent pas de moyens pour dénoncer les conditions de vie précaires dans lesquelles ils vivent et cela, au prix même de leurs vies. Il est plus qu’urgent aujourd’hui de penser à améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants. Car futurs leaders de nos pays, ils sont l’avenir et ont plus que besoin que leurs voix soient entendues. 

 

écrit par : Jean Bansé