Pensez-vous à ce que vous avez, ou à ce qui vous manque ?

Homme conduisant une voiture à une main, Musulman
Personne Arabe-Musulmane joyeuse, homme content dans une voiture © Paulus Rusyanto | Dreamstime.com

Il peut parfois être difficile dans la vie de se pousser à se contenter de ce qu’on a au lieu de prêter trop d’attention à ce qu’il nous manque. Cela peut conduire à ce qu’on médite trop sur les choses provoquant des émotions négatives. Elles peuvent, mêlées au stress, nous absorber à un tel point que l’on ne pourrait plus continuer nos vies en quiétude. On doit s’imprégner de l’importance de ne pas faire cette prioritisation afin de pouvoir dédier tout ce qu’on peut à cette vie qui nous est donnée.

Quand on prête trop d’attention à ce qui nous manque dans la vie, on commence à perdre de vue les innombrables bénédictions qui nous sont accordés par notre Seigneur. Ainsi, on s’éloigne du niveau de gratitude que l’on devait avoir pour les bonnes choses sur terre. On lit dans le Saint Coran:

“ Et si vous êtes reconnaissants, Il l’agrée pour vous. Nul pécheur ne portera les péchés d’autrui.” (39:7)

Ce sentiment est celui qu’il nous manque dans notre quotidien, être perpétuellement dans un état de désir n’est pas sain pour nous en tant que croyants. Cela nous mène rapidement dans le guet-apens du cercle vieux du désir. En effet, on oublie trop souvent ce qu’on possède dans notre poursuite de nouvelles, et de nouvelles ambitions.

Fréquemment, sans se rendre compte, on commence à dédier de moins en moins de temps au zikr pour vénérer Allah et montrer notre dévotion. En s’exposant à une telle mentalité, l’importance des Dua et d’autres prières nous échappera progressivement jusqu’à ce que l’on réalise que ce cycle de désir est sans fin.

Il est essentiel d’intégrer que ce cycle en question n’a conceptuellement et pratiquement pas de finalité. Des désirs engendrent toujours d’autres désirs, et cela ainsi de suite sans vraiment nous donner du contentement et de la paix que l’on recherche dans cette vie.

Il est également important de se rappeler que l’on ne recherche pas la perfection dans ce monde. Ainsi, quand on part à la quête pour cette dernière dans le travail, chez des nouveaux amis, dans un nouveau pays, la vérité est telle que l’on ne la trouvera jamais véritablement.

Allah n’a pas créé ce monde pour que l’on y trouve de la perfection, celle-ci existe seulement en Jannah et il est impératif de s’en rappeler de cette croyance. Ce n’est pas toujours simple de rester conscient de ça, mais les efforts et la lutte pour garder nos croyances sont rémunérés par le Seigneur.

Indépendamment du peu que l’on pense qu’on a, on doit s’efforcer à changer notre manière de penser afin de pouvoir comprendre dans quelle mesure on est vraiment béni. Cela va nous rendra plus heureux en bloquant les pensées qui aspirent sans cesse à avoir plus.

De même, toujours penser à ce qu’on n’a pas mène à comparer sa vie aux autres, qui n’amènera jamais de la positivité. Le plus on prête de l’attention à ce avec quoi Allah nous a béni, le plus on se rappellera que l’on ne doit pas chercher la perfection, et le plus on sera en paix.