Petite exploration de la République arabe syrienne

Monde 25 Avr 2021 Njindam L. Ibrahim
La République arabe syrienne
Unsplash - Omar Ram

La République arabe syrienne est un pays du Moyen-Orient. Faisant partie intégrante du monde arabe, le pays partage des frontières avec la Turquie, l’Irak, le Liban, la Jordanie, Israël. Ses nombreux sites historiques témoignent de sa grande richesse culturelle.

Généralités sur la République arabe syrienne

Plus connue sous le nom Syrie, la République arabe syrienne obtient son indépendance de la France le 17 avril 1946. Elle compte plusieurs grandes villes, dont les plus importantes sont Alep et Damas. Cette dernière est d’ailleurs la capitale du pays. Avec une superficie de 185 180 km², le pays compte environ 19 398 448 habitants avec l’arabe comme langue officielle. Comme la quasi-totalité des pays du monde arabe, la République arabe syrienne utilise sa propre monnaie, la livre syrienne. Même s’il existe une minorité chrétienne, l’Islam est pratiqué par 90 % de la population. Sur le plan climatique, la Syrie a un climat continental sec.

Quelques informations sur la faune et la flore

La Syrie est dotée d’une incroyable richesse faunique et florale. En ce qui concerne la flore, on y trouve environ 3 100 espèces de plantes à fleurs. On y trouve aussi des plantes telles que l’olivier sauvage, le chêne, le pin d’Alep, ou encore le myrte. Sur le plan faunique, on recense une multitude d’animaux dans le pays. Selon les statistiques, le pays compte 127 espèces de reptiles, 16 espèces d’amphibiens, 394 espèces d’oiseaux, 157 espèces de poissons. De manière générale, on peut apercevoir dans le pays, des animaux tels que le renard, le chacal, le daim, les chats sauvages, etc. La Syrie compte aussi des oiseaux comme le faucon, l’aigle, et bien d’autres types d’oiseaux. 

Une économie dominée par le secteur industriel

Rappelons que l’économie syrienne a pris un coup à cause de la récente guerre dans le pays. Dans ce contexte, les données avancées concernent celle de la Syrie d’avant-guerre. Ainsi, le sous-sol syrien est riche en phosphate, marbre, asphalte, etc.  Quant au secteur primaire, plus précisément l’agriculture, elle représentait 20 % du PIB, et employait 10 % de la population active. Le pays produisait alors des cultures telles que les céréales, les raisins, les pommes de terre, les olives, le coton, etc. Le secteur industriel quant à lui concerne l’agroalimentaire, la métallurgie, les BTP, l’industrie textile, et bien sûr l’artisanat. Par ailleurs, le pays profite de sa position de lieu de transit pour les produits pétroliers. 

Un pays marqué par ses lieux chargés d’histoire

La culture syrienne a longtemps brillé sur le toit du monde arabe. La capitale du pays a par exemple été désignée capitale culturelle du monde arabe en 2008. Le pays abrite d’impressionnants sites historiques. On peut ainsi citer le Krak des chevaliers, doté d’une architecture fascinante. En plus de son architecture, le château possède un imposant rempart qui le rend encore plus beau. Loin de cette construction militaire, on peut apprécier une autre merveille, le château de Saladin. Enfin, comment ne pas mentionner la mosquée des Omeyyades ? Cette dernière, d’une beauté sans pareil, est sans doute l’un des plus beaux édifices de la République arabe syrienne. ALLAH est infiniment plus savant. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim