Pourquoi doit-on croire en Allah ?

Vénération d'Allah le Tout Puissant
Personne levant les mains en l'air en prière, dirigée vers Dieu

La croyance en Allah est fondatrice de toute foi en l’Islam. Selon ce dernier, aucun événement ne se produit dans l’Univers sans la connaissance d’Allah et Son consentement implicite. Il est la source ultime de chaque action et de chaque événement, animé ou inanimé. Allah a créé non seulement les galaxies et les étoiles, mais aussi des formes de vie sur terre et ailleurs.

Il est Nourricier et Souteneur de toute création; Il est notre Seigneur. La croyance en Allah, le Créateur et Maître de l’Univers, est commune à toutes les religions Abrahamiques. L’Islam prône la croyance en l’unité absolue de Dieu dans toute sa pureté comme le fondement même. L’unité de Dieu signifie qu’Il est le Dieu de toutes les personnes: passées, présentes et futures.

Le Saint Coran transmet le message important selon lequel «Allah est Un. Il est indépendant. Il n’a besoin d’aucun soutien. Tout dépend de lui. Il n’a pas de père et n’a ni fils ni fille. Il n’y a personne qui lui ressemble. » (Saint Coran Chapitre 112, versets 2-5)

Selon les enseignements de l’Islam, seul Allah est adorable. L’Islam n’autorise sous aucune forme le culte de quiconque ou de quoi que ce soit d’autre. Ni le soleil, ni les étoiles, ni aucun être humain ne sont adorables, car toute chose a été créée par Lui et Il a le contrôle souverain sur toutes. Par conséquent, seul Lui est adorable.

Dans un verset, Allah a posé une question qui a servie à guider l’humanité dans son chemin virtueux: «Ont-ils été créés par rien, ou étaient-ils eux-mêmes les créateurs? Ou ont-ils créé les cieux et la terre? Non, mais ils ne croient pas fermement ».

Tout ce que nous pouvons ressentir a été conçu et fabriqué, tout comme les objets artificiels, les êtres vivants comme vous, les tournesols, les chats ou la lune ont une taille, une forme et une couleur, ils peuvent grandir, mais seulement à une certaine hauteur, puis ils s’arrêtent. Les êtres vivants ont tous un début et une fin. Vous êtes né et un jour vous mourriez. Les plantes, le soleil, les boites de sprats, ont tous une date de péremption.

Tous les êtres vivants sont régis par des lois naturelles fixes. Les humains peuvent cloner des animaux, transplanter des cœurs, fertiliser des œufs dans des boîtes de Pétri, les chirurgiens plasticiens peuvent restructurer votre nez et vous donner un plastie abdominale, mais ils ne peuvent travailler qu’avec un corps humain existant, ils ne peuvent pas donner la vie à un mort. La complexité des lois de la nature pointe vers un concepteur délibéré, Allah, qui non seulement nous a créé avec des besoins, mais ensuite soutient et pourvoit à nos besoins.

Il y a des choses auxquelles vous croyez, mais que vous ne pouvez pas voir, à savoir la gravité, l’amour, la jalousie etc. Vous ne pouvez voir que leurs effets ou leurs résultats. Cependant, vous pensez et raisonnez, ce qui vous distingue des animaux, car on peut comprendre des choses sans devoir nécessairement les percevoir.

Un animal doit voir ou sentir un danger et il réagira. Nous pouvons comprendre que quelque chose est dangereux même si nous ne le voyons pas ou ne le vivons pas. Si nous voyons des tableaux sans voir l’artiste en action, nous ne nierions pas que l’artiste a existé. De la même manière, nous pouvons croire qu’Allah a tout créé sans avoir à Le voir (ou toucher, ou entendre, etc.). Quand Il nous a créé, Il nous a donné le libre arbitre et l’intelligence pour reconnaître la multitude de signes qui indiquent qu’il est le concepteur et le créateur de l’univers ou pour nier sa présence. Allah nous encourage à croire consciemment en Lui.

Dans le Coran, Allah nous encourage à utiliser notre esprit et à réaliser qu’il a créé le monde qui nous entoure:

«En effet, dans la création des cieux et de la terre et l’alternance de la nuit et du jour sont des signes pour ceux qui comprennent. » [Sourate Ale Imran. 3: 190]

                                                             SANS DOUTE ALLAH AIME SA CRÉATION

 

Contribué par: Zainab Tahir