Opinion 05-Mai-2020

Que signifie le Covid-19 pour les Musulmans

Ceren Yılmaz
Khadija Nassar
columnist

Dans le début des années 1440, un marchand de pierres précieuses strasbourgeois a échoué dans ce que paraissait d’être une certaine victoire: la vente de miroirs en metal qui devaient attraper la lumière sainte pour les pèlerins. Il avait rapidement besoin d’une meilleure idée et la suivante est sortie, il s’est exprimé, “comme un faisceau de lumière” – qu’est-ce que se passerait s’il combinait le pressoir à vin, des lettres détachables et de la peinture à l’huile en un même procès ? Le nom de ce marchand était Johannes Guttenberg, inventeur de la presse d’imprimerie.

Cette nouvelle invention s’est répandue rapidement à travers l’Europe et bientôt, les livres étaient imprimés dans les millions. C’était la dernière révolution d’information importante.

Le résultat était un avancement sans précédent des sociétés européennes, conduisant à la Renaissance. L’Ouest Chrétien, traînant jusqu’à présent loin derrière l’Est Musulman en termes d’économie et de culture, a fait un sot substantiel en avant et éventuellement, a subjugué l’Est ainsi que le reste du monde.

Avec l’invention de l’internet on vie maintenant la prochaine révolution informatique. L’échelle des conséquences économiques, sociales et culturelles ne vont être moins significatives et on verra un nouveau monde se former devant nos yeux.

Le COVID19, qui a emprisonné la population dans leur maisons, lui a donné un coup d’accélération puissant. Selon Akamai, une firme traquant l’activité web, le traffic web global a augmenté déjà de plus de 50%. Et si l’on peut se fier aux professionnels, la quarantaine va continuer pendant des semaines, voir des mois. Il se peut alors que l’une des conséquences de cette pandémie sera donc la complétion de la révolution informatique – le réforme finale du monde virtuel.

Mais qui est-ce qui sortira gagnant ?

Certainement pas l’Europe. Elle n’a pas ses propres compagnies internet. Tous Facebook, Amazon et Google sont basés aux EU.

En théorie, il n’y a rien de mauvaise dans le fait que le commerce en ligne replacera le commerce traditionnel. Après tout, ce n’est que le changement naturel des formations économiques: Les compagnies les plus technologiquement avancées ne laisseront plus de places aux formes de business datées.

Ceci est déjà arrivé avant. Une nouvelle économie va être construite, de nouvelles places de travail vont être crées et de nouvelles compagnies vont payer les impôts pour soutenir les communautés locales, les écoles et les hôpitaux. Il n’y a rien de quoi s’inquiéter.

Les Européens, par contre, ont a s’inquiéter et la raison est simple: la vielle économie, vieux places d’emploi et les vieux impôts vont être perdus en Europe tandis qu’une nouvelle économie avec de nouveaux impôts et de nouvelles places va être créée aux États Unis.

Cependant, le drame principal se déroule non pas en Europe, mais dans le monde Musulman. Pour les Musulmans, ce n’est pas seulement une question d’argent. Il s’agit de la préservation de leur identité et tous les ressorts.

Il est difficile de ne pas se rendre compte de l’occidentalisation rampante. Les conditions de celle-ci sont que les Musulmans vont être autorisés de garder les attributs extérieurs de l’Islam, tant qu’ils abandonnent la substance.

En un monde dont la réalité virtuelle a surmonté le monde réel, maintenir l’identité culturelle est seulement possible quand l’un à une réalité virtuelle qui est une extension de son monde, pas celui d’un autre. Il n’y a pas de surprise, alors, que les Russes et les Chinois travaillent dur pour avoir leurs mondes virtuels. Les Musulmans doivent faire de même.

L’internet, si utilisé correctement, peut produire une sorte de Renaissance Musulmane similaire à l’épanouissement de la science, culture et économie Islamique durant la période Abbasside. Sinon, le monde Musulman va bientôt être submergé économiquement et culturellement sous l’influence de l’Ouest toute imprégnant.

Les Musulmans ont besoin d’une réalité virtuelle dont les compagnies tech n’espionnent pas sur eux, vendant leur information ou mal représentant leurs vies. Un monde virtuel qui n’est pas un instrument de l’occidentalisation. Un monde à eux en substance, pas seulement en forme.

La triste ironie se cache dans le fait que beaucoup de bons Musulmans ne le comprennent pas encore. Isolés dans leur maisons, ils supportent, sans le connaitre vraiment, les compagnies tech qui vont éventuellement devenir leurs ennemis les plus périlleux. 

Ceci est la vrai signification du COVID-19.

Articles liés
Opinion
Opinion 06-Juil-2020
Grigory Matyunin
columnist

Alors que ce développement législatif est sans précédent, il a été attendu depuis longtemps. SalamWeb prend fierté en offrant aux musulmans un écosystème de sécurité en ligne égale bien avant que ce code fut publié et encore moins, ratifié.

Continuer Continuer