Quelques histoires derrière les chansons traditionnelles

Moyen Orient Contributor
harvest
pexels - Zen Chung

Les Arabes ont toujours été fiers de leurs chansons traditionnelles. Nos ancêtres chantaient quand ils étaient heureux, tristes, pendant les guerres, le deuil et pendant les mariages, les fêtes, la récolte… Chaque occasion avait sa chanson spéciale et chaque chanson racontait une histoire. Al-Rosanna est l’une des chansons traditionnelles les plus populaires de la région du Levant (la Syrie, le Liban et la Palestine) ; cependant, les histoires derrière cette belle chanson ont différé.

La Rosanna, une des chansons traditionnelles

Oh la Rosanna, la Rosanna, tout ce qui est beau est en elle

Qu’a fait la Rosanna ?

Que Dieu la punisse !

Oh la Rosanna la Rosanna, tout le bonheur est en elle

Qu’a fait la Rosanna ?

Que Dieu la punisse…

Vous, qui allez à Alep, mon amour est allé avec vous

Vous qui portez des raisins et en plus des pommes…

Tout le monde est avec son amant, mais mon amant est parti,

Oh, mon Dieu, laisse la brise me ramener mon amant.

Il y a trois histoires principales que les gens ont racontées à propos de ces chansons, toutes ont un sens et sont liées à de vrais événements historiques ou simplement aux paroles de la chanson

Première histoire

Certains disent que cette chanson a été chantée au début du 20e siècle. C’était lors de la famine intense de blé que la région a connue, un bateau italien appelé « La Rosanna » aurait été envoyé transportant de la nourriture à la population affamée du Levant. Tout le monde attendait avec impatience l’arrivée du bateau, mais quand il est finalement arrivé comme le raconte la chanson, il ne transportait que de pommes et de raisins, ces aliments dont la région regorgeait en fait à ce moment-là. Les gens ont maudit le navire pour cette raison.

Deuxième histoire

La deuxième version dit qu’il s’agissait d’un navire ottoman nommé « Rosanna », chargé de raisins et de pommes, et arrivé au port de Beyrouth pour vendre tous ce qu’il transportait, ce qui a conduit à une dépression pour les agriculteurs de vendre leurs produits de raisins et de pommes locaux. À la fin, heureusement, les marchands d’Alep les ont sauvés et ont acheté la récolte des agriculteurs libanais.

Troisième histoire

Cette version raconte que les Palestiniens quittaient la Palestine pour travailler… L’un des jeunes hommes quittant la Palestine à bord du bateau « Rosanna » à destination d’Alep, puis à destination d’Europe. Son bateau transportait des raisins et des pommes palestiniens.

Pendant que le navire partait, l’amant de ce jeune homme a chanté la chanson dans laquelle elle a dit : « Toute la beauté est à la Rosanna »

La plupart de gens croient à la troisième version, car les paroles de la chanson indiquent que la fille a décrit son amant comme « beauté » et qu’il était à l’intérieur du navire.

Et vous, quelle histoire vous a le plus convaincu ?

 

écrit par : Rima ABURAHMA

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.