Quelques méfaits du zina, la fornication

Islam 10 Avr 2021 Njindam L. Ibrahim
pexels-pixabay-416920
Pexels - Pixabay

Le zina peut se définir comme des relations sexuelles illicites entre un homme et une femme. Il englobe la fornication et l’adultère. Le fornicateur ou la fornicatrice est coupable de ce péché s’il (elle) n’est pas marié(e). On parle d’adultère quand le (la) coupable, marié(e), entretient des relations sexuelles avec un(e) homme (femme) étranger(ère). Les méfaits du zina sont très graves à toutes les échelles de la société. Allah, Le parfaitement Sage dit : 

« Et n’approchez point la fornication. En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin ! » Al-Isra (17 : 31)

Le risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles (MST)

Les MST, qu’on appelle souvent IST (Infections sexuellement transmissibles), se transmettent comme leur nom l’indique lors des rapports sexuels. Avant le mariage, des tests de MST et autres sont réalisés. Ainsi, ceux qui aspirent à se marier savent à quoi s’en tenir. Ces tests permettent d’éviter les mauvaises surprises et d’éviter les maladies. Ceux qui se livrent dans le zina, ne font pas ces tests, ils n’en ont pas le temps. Ils sont généralement victimes de leur désire qui ne leur laisse point le temps de réfléchir. Par conséquent, ils peuvent contracter ces maladies qui sont pour certains incurables. Les méfaits du zina ne s’arrêtent pas là.

Le déshonneur des coupables du zina

Ceux qui font la fornication et l’adultère et sont judicieusement jugés coupables attirent sur un déshonneur qui peut ruiner une bonne partie de leur avenir. Ils subissent les moqueries, les railleries des autres. Leurs crimes sont souvent exposés aux yeux de tous. Ainsi, il leur sera difficile de trouver une personne qui accepte de les épouser connaissant cet aspect sombre de leur passé. Pour certains, ils incarnent le mauvais exemple. Ils risquent de perdre le respect et la confiance des autres. Leur famille souffrira également des affres du zina. 

Les méfaits du zina dans la société

Le zina entraine généralement le divorce. Lorsqu’il y a divorce, les enfants ne vivent plus avec leurs deux parents. Ils risquent d’être déséquilibrés et frustrés à vie. Ils seront mal à l’aise chaque fois qu’ils se rappelleront que leurs parents sont coupables de zina ou qu’ils en sont les fruits. En outre, les maladies du cœur prennent place. La haine, la rancune, la soif de vengeance, etc. Ces sentiments entrainent des conflits qui sont difficiles à résoudre. La cohésion disparait entre les hommes et les femmes. Des complots peuvent être élaborés pour répandre plus de souffrance, voire le chaos. Dans cette situation, les individus, les familles et la société se portent très mal. Il est alors impossible d’envisager le progrès ou l’essor d’une communauté qui est plongée dans ce type de problème.

Ces quelques méfaits du zina prouvent que cette turpitude constitue un sérieux frein pour l’épanouissement et le développement d’une communauté. Les musulmans doivent donc suivre l’exemple du prophète pour éviter le zina. ALLAH est infiniment plus savant. 

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim