Quelques notions sur le cycle du carbone (C)

Éducation Njindam L. Ibrahim
cycle du carbone
© VectorMine | Dreamstime.com

Le C est l’élément atomique le plus important de la matière organique. C’est lui qui forme le squelette de toutes les structures organiques. Il est également présent dans les matières minérales ou inorganiques. Vu son importance, nous pensons qu’il est important de connaitre les différents réservoirs de cet élément chimique, y compris les mouvements en eux. En d’autres termes, il est important de connaitre le cycle du carbone. Nous vous proposons de l’explorer dans cet article.

Les différents réservoirs du carbone

Pour mieux comprendre le cycle du carbone, il est important de connaitre ses différents réservoirs.

Le plus grand réservoir du C est l’ensemble des roches sédimentaires (lithosphère) telles que le calcaire. Mais, il faut préciser que ce réservoir libère son C très lentement. Ensuite, nous avons les énergies fossiles, les sédiments que l’on retrouve dans les milieux aquatiques, le carbone sous forme dissoute dans les océans (hydrosphère), l’ensemble des êtres vivants (biosphère) et enfin l’atmosphère. Le cycle du carbone fait intervenir toutes les couches externes de la Terre (lithosphère, hydrosphère, biosphères et lithosphère). Il implique alors les processus biologique, chimique et géologique : on dit alors ce cycle est biogéochimique.

Les processus clés du cycle du carbone

Le C contenu dans l’atmosphère est sous forme de CO2. Ce gaz est absorbé par les plantes lors de la photosynthèse pour produire de la matière organique. Le C contenu dans cette matière organique sera distribué le long de la chaine alimentaire de l’écosystème. Certaines plantes aquatiques absorbent le CO2 qui provient de l’atmosphère et qui a été dissout dans l’eau. Une fois dans la matière organique, le C retourne dans l’atmosphère par la combustion de cette matière. Cette combustion peut être naturelle (respiration) ou artificielle (combustion des énergies fossiles par l’Homme entre autres). Certains débris de la matière organique peuvent migrer dans les océans pour contribuer à produire naturellement des roches sédimentaires. Le carbone peut également retourner dans l’atmosphère après phénomènes géologiques tels que les éruptions volcaniques. Toutefois, ces phénomènes géologiques interviennent après beaucoup d’années.

Les perturbations du cycle du carbone

Lorsque le cycle du C se déroule normalement, sans les écosystèmes ne court aucun danger. Par contre, lorsqu’il est perturbé, notamment par l’action de l’homme, il en résulte des conséquences graves. Par exemple, nous avons les feux de brousse, la déforestation, une utilisation très poussée des énergies fossiles… Toutes ces activités créent un déséquilibre dans le cycle du carbone. En effet, elles augmentent le taux de CO2 dans l’atmosphère tout en réduisant la quantité de plantes qui pouvaient absorber ce gaz. On s’achemine progressivement vers l’extinction de certaines espèces qui participent à ce cycle. En outre, le réchauffement climatique qui en résulte, met constamment en danger toutes les espèces vivantes y compris l’homme. Pour la bonne marche du cycle du carbone, et pour une bonne santé écologique de nos différents environnements, il faut restaurer et conserver nos forêts. Ensuite, il faut réduire au maximum l’utilisation des énergies fossiles. ALLAH est infiniment plus savant.

 

écrit par : Njindam L. Ibrahim

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.